Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Les Académiciens renforcent l’AS Baté

Les Académiciens renforcent l’AS Baté

Alseny TOURE (photo ci-dessus), l’entraîneur principal de ce club de la banlieue de Conakry, nous  a expliqué pourquoi l’Académie a été choisie pour renforcer sa formation.  « Depuis longtemps, les enfants ont commencé à jouer  ensemble à l’Académie, sous la conduite de l’entraîneur  KOUROUMA. Ils possèdent un très bon  niveau, qui leur a permis de bien s’intégrer dans le groupe. L’adaptation a été rapide, c’est la raison d’ailleurs qui nous a poussé à faire un partenariat  avec l’Académie SOUARE. On n’avait beaucoup mûri cette idée avant de dépêcher le secrétaire général Mamoudou KABA pour rencontrer le président du Horoya AC.

Depuis le début des entraînements, tout se passe bien. Techniquement, ils sont  là, c’est le niveau physique qui leur manque, et nous sommes axés sur ce travail. Les enfants sont très disciplinés aussi et nous comptons vraiment sur eux cette année » a-t-il martelé

A propos du nombre de jeunes concernés par le partenariat, TOURE a précisé : « Nous allons faire signer 15 joueurs durant cette phase aller, pour beaucoup aider notre équipe, surtout à Conakry. Ils sont habitués à jouer sur le terrain synthétique, c’est comme leur jardin maintenant, mais on a également commencé les entraînements sur la terre battue à Taouyah (un terrain de la banlieue de Conakry). Sur le plan de l’endurance, les jeunes ont un âge qui leur permet de jouer au moins 65 minutes… »

Très content de cette forme d’engagement du président Antonio SOUARE, le coach Alsény TOURE n’a pas manqué de féliciter et d’encourager ce mécène : « Antonio a beaucoup fait pour les sportifs guinéens, mais aussi pour les enfants qui veulent, en 2018, tenir les premiers rôles au Horoya AC. Je suis sûr qu’ils pourront valablement représenter la Guinée dans les compétitions africaines. Les jeunes ont dit qu’ils vont fournir l’effort pour Antonio SOUARE. Ils ambitionnent de faire monter l’AS Baté en Ligue1 en 2016. Ce ne sont pas des promesses en l’air, Antonio peut compter sur ces enfants. »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp