Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Seydouba SYLLA : Coup d’essai réussi en L2

Seydouba SYLLA : Coup d’essai réussi en L2

– Existe-t-elle une différence entre la Ligue 2 et l’Académie ?

Bien sûr que oui, disons que la Ligue 2 n’est pas facile parce qu’à chaque fois nous jouons sur un terrain de terre battue à Taouyah, alors qu’à l’académie nous nous entraînons sur le terrain synthétique à l’annexe du 28 Septembre de Conakry, donc forcément une grande différence

– Comment as-tu gagné ton temps de jeu ?

Il fut un temps j’étais sur le banc, comme l’entraineur ne me connaissait pas. Cela ne m’a pas empêché de bien suivre les entrainements. Ma chance est venue quand ils ont appelé nos amis en sélection nationale cadets, c’est à ce moment que j’ai pu avoir une place de titulaire. ’ai donné toute mon énergie pour prouver que j’avais ma place jusqu’à la fin du championnat et finalement j’ai été apprécié par les encadreurs.

– Fais ton bilan en Ligue 2 ?

Au total j’ai joué 12 matchs, marqué 2 buts. Lors du déplacement à Faranah, étant sur le banc j’ai remplacé Sékou DOUMBOUYA face à l’Etoile de Guinée, etj’ai marqué mon premier but pour le 3-2 . On était au bas du tableau, mais cette victoire nous a beaucoup avancés. Mon deuxième but c’était à Télémélé face Lhouba FC et j’ai aussi réussi 6 passes décisives

– Quel a été le match le plus difficile ?

Le match qui m’a le plus fatigué, c’était contre Lélou FC. Vous savez à l’académie une fois que tu as le ballon, tu as automatiquement un coéquipier à ton côté, mais la ligue 2 c’est différent. Chacun à une position tactique, donc tu es obligé de dribbler un ou deux adversaires, bref les 2 touches ne sont pas faciles… Si je suis retenu pour la saison à venir, je jouerais avec méfiance parce que je sais comment maintenant comment se comporter en Ligue 2…

– Tu aimerais ressembler à qui ?

Je veux jouer comme Yaya TOURE dans le futur, c’est un joueur qui n’aime pas trop le contact, il joue toujours avec deux touches de balle. Mais avec la ligue 2 ici ce n’est pas facile, surtout au poste de milieu numéro huit. Il faut conserver le ballon pour dribbler au moins un ou deux  adversaires.

– Qu’est ce que tu retiens de tes cours ?

En français, c’est cette étude sur l’Afrique pré coloniale comment les Africains vivaient, la main dans la main, les contes qu’on nous exige parfois de faire. En philosophie, c ’est le cours de la gnoséologie, l’analyse de la connaissance qui me permet de faire beaucoup de réflexion avant même que je reçoive le ballon…

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp