Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Les confidences de Fatou et William

Les confidences de Fatou et William

Fatou NDIAYE: «J’ai écouté mon coach »

«  Je suis très contente d’être parmi mes compatriotes et surtout de mouiller le maillot pour la Guinée en règle générale, mais pour le HAC en particulier. C’est une fierté pour moi, de me qualifier, de bien jouer, ou de donner la victoire à mon équipe. J’ai pu être performante, parce que j’ai bien appliqué les consignes du coach. D’ailleurs c’est ça mon secret. Je continuerai toujours à encourager mes copines, parce que nous savons que ce n’est pas facile de pratiquer le sport de compétition. Personnellement, je pense avoir beaucoup contribué à cette consécration. A mon poste de pivot, mon devoir était d’organiser le jeu. Faire marquer, chercher les rebonds, mais aussi assurer les paniers. Mon souvenir dans ce tournoi c’est cette découverte des talents, et surtout  pour la première fois, j’ai connu le plaisir d’être une des leaders de mon équipe »

William SOLOMO: « J’ai passé de bons moments  »

«  Avant la compétition j’ai suivi les entraînements comme il le fallait. En vue de bien l’aborder en groupe, mais aussi de façon individuelle, avec la concentration. La confiance m’a aidé à mieux m’illustrer dans ces 5 rencontres. J’avoue que nos matchs n’ont pas été faciles. Mais avec les orientations de notre entraîneur, nous avons pu nous en sortir. J’ai tiré beaucoup de leçons de cette compétition. J’ai été ému par la mobilisation qui me donnait le goût d’aller toujours plus loin à chaque rencontre. Je me sentais bien dans ma peau. Avant la reprise, je vais me préparer pour faire encore mieux qu’à l’aller ».

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp