Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Victor ZVUNKA et le calendrier…

Victor ZVUNKA et le calendrier…

« Après la longue saison, ce congé nous a permis de  retourner un peu à la maison, de retrouver tout les visages, de la famille et des amis. Personnellement, dans le sud de la France, j’ai eu un temps exceptionnel pendant trois semaine. Une température entre 32 et  35 degrés, c’était superbe.

Pour les joueurs qui étaient sur le terrain durant 13 mois en continu, ils devaient aussi évacuer de la fatigue accumulée. Vers la fin de saison, on a joué des matchs successifs rapprochés, malgré qu’on était déjà sacré champion de Guinée. Ca n’a pas été facile, car on jouait pratiquement tout les trois jours avec en plus des changements de date. La fatigue et la saturation s’étaient installées, comme on l’abien vu sur le dernier match  face au Hafia en finale. C’est une défaite au goût amer  mais,  voilà, c’est pas grave, ça  fait partie aussi du football » a fait remarqué le coach du HAC.

Pour ce qui est de cette nouvelle saison qui s’annonce très intéressante avec des rivaux de taille,  Victor  ZVUNKA nous confie :   « On a recommencé  très rapidement puisqu’on a déjà les calendriers. Il serait  catastrophique de prendre trois semaines  de repos puis de revenir jouer  un match 10 jours après la reprise.  C’est anti football, mais bon  on  va essayer de s’adapter.

Pour ce qui est de cette première séance, ce soir on a fait un petit travail d’endurance. Une remise  en forme avec du footing et puis des étirements  pour les uns  enlever des petites fatigues et pour  d’autres  la fatigue  d’un long voyage.

Mais  ce qui est important,  c’est comment s’organiser en dix jours pour aborder  notre premier match en championnat et ensuite la Coupe d’Afrique » a noté le coach français du Horoya AC.

Facebook
Twitter
Email
WhatsApp