Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Les responsables de la LGFP expriment leur confiance

Les responsables de la LGFP expriment leur confiance

Kerfalla CAMARA:  » la seule récompense des mécènes, c’est la victoire »

Le vice-président de la LGFP et président du Hafia FC a signé une intervention très chaleureuse

« Je voudrais remercier tous les acteurs du football guinéen qui ont permis à notre championnat d’avoir le niveau actuel. Et qui a permis à la Guinée de se hisser sur le plan continental à un niveau très appréciable. Cela n’aurait pas été possible sans les différents acteurs du football guinéen. Je voudrais à cet effet, remercier très particulièrement mes frères Salifou Camara Super V, Aboubacar Bruno Bangoura (tous ancien président de la FeguiFoot) et tous les autres qui ont précédé l’équipe actuelle qui a permis au football d’atteintre ce niveau »

Quand KERFALLA cite Karl Marx et « un frère »

« Un matin dans un restaurant de la place, j’ai été invité par un frère à m’intéresser au football et à prendre un club. J’en avais déjà l’intention puisque depuis les bancs j’évoluais dans ce milieu du football. Ce jour-là, j’ai pris l’engagement de prendre le club Hafia FC. Aujourd’hui le Hafia FC est 4ème de cette saison. La même personne est venue me rencontrer pour que nous fassions en sorte que la ligue du football professionnel puisse voir le jour. Ce jour là j’avoue que je ne l’ai pas cru. Karl Marx a dit que « les idées deviennent force motrice dès qu’elles pénètrent les masses ». C’est ainsi que nous avons pu dire très haut que la Ligue Guinéenne de football a vu le jour. Et ça c’est grâce à un homme. Je voudrais qu’on applaudisse très fort le président Antonio SOUARE. J’avoue que quand il m’a dit de venir travailler dans le football, je me disais que mon activité ne me le permettait pas. Mais j’ai compris que c’est lui qui a raison. Le football guinéen avait besoin de mécènes… »

KPC souligne la vertu des arbitres

« Je profite de cette occasion pour féliciter tous présidents des clubs qui dépensent d’énormes sommes d’argent mais en retour ils ne gagnent que les victoires que leurs équipes sortent sur le terrain. Les recettes de matchs du plus grand stade – le Stade du 28 septembre – ne dépassent pas huit millions de francs guinéens. Tandis qu’au Hafia FC, par exemple, la préparation de chaque match nous coûte au minimum quatre vingt millions de francs guinéens voire cent millions. Sans compter les salaire sque nous payons, de l’ordre de trois cent cinquante à quatre cent millions de francs guinéens par mois… Je voudrais, en résumé, féliciter tous les footballeurs qui ont fait preuve de courage, féliciter surtout le corps arbitral. Je pensais que cerains arbitres percevaient de l’argent pour tricher pendant les matchs. J’ai regardé toutes les rencontres du championnat qui vient de se terminer je n’ai constaté aucune fausse note de la part des arbitres. Je le dis afin que tous nos invités soient témoins…»

Akoi KOIVOGUI :  » C était un saut dans l’inconnu… »

Le secrétaire administratif de la LGFP a pris la parole à son tour : « Cette nuit est organisée à l’issue d’un parcours âprement disputé qui consacre définitivement le professionnalisme dans notre pays. Force est de reconnaitre que cela n’a pas été facile dans la mesure où malgré la volonté, la détermination, et le courage des acteurs à matérialiser cet ambitieux projet, retenez qu’au départ aucun indicateur de réussite n’a été prédéfini. Voici donc un saut presque dans l’inconnu, il a fallu au chargé de mission adopter une stratégie de touche à tout parfois stressante mais rassurante avec naturellement le soutien et l’appui à la base des 24 clubs de ligue 1 et de ma ligue 2. Les véritables artisan de ce nouveau système qui qualifie désormais notre football.

« Hommage à nos valeureux athlètes»

Nous innovons à travers ce gala des trophées, que nous célébrons ce soir comme d’ailleurs d’autres activités ponctuelles telle la Grande Conférence de Presse, la célébration solennelle du sacre à chaque dernière journée de notre championnat, qui seront désormais inscrites dans la tradition de notre association à titre réglementaire et seront en conséquence programmées dans les calendriers des compétitions de la LGFP.

C’est une occasion pour nous (LGFP) de rendre un hommage à nos valeureux athlètes qui ont mouillé le maillot dans les différents stades du pays, pour qualifier notre sport, alors qu’on jouait jadis avec certain complexe parce que n’étant pas inscrit parmi les grands pays du football professionnel, malgré son talent en matière de football. Voilà pourquoi, désormais, ils se battront pour être récompensés lors de cette nuit de gala »

Facebook
Twitter
Email
WhatsApp