Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Une formation ouverte aux joueurs et cadres du HAC

Une formation ouverte aux joueurs et cadres du HAC

Sur la motivation qui a conduit le bureau exécutif à prendre cette initiative, Soufiane SOUARE explique : « Nous avons besoin de compétences à tous les niveaux de notre club. Par ailleurs, nous avons constaté que les anciennes gloires n’ont généralement pas la capacité économique pour se réinsérer dans la société après leur carrière. Donc pour nous qui sommes soucieux de l’avenir de nos joueurs, même lorsqu’ils ne jouent plus avec nous. Par conséquent, je crois qu’il est important de mettre en place un séminaire de formation afin de d’instruire nos joueurs pour qu’ils aient des débouchés lors de la fin de leur carrière ».

Le jeune dirigeant va plus loin : « Dans un premier temps, il faut que les joueurs comprennent que leur parcours football a une durée très réduite dans leur vie, donc il faut entreprendre une autre activité. Aujourd’hui, un footballeur professionnel doit être averti de tout cela. Des exemples tel celui de Bobo BALDE, qui a entamé son cursus d’entraîneur depuis 1993, lorsqu’il jouait encore, et qui est sur le point d’en finir, doit inspirer nos professionnels. Zinedine ZIDANE est un autre exemple. Après une formation accélérée, il a d’abord entraîné l’équipe réserve du Real de Madrid et aujourd’hui c’est lui qui dirige l’équipe A du Real. Tout cela prouve l’intérêt capital d’organiser un tel séminaire. »

Quand le club devient une entreprise commerciale…

Soufiane SOUARE poursuit : « Cette formation est également destinée aux cadres du HAC, car nous avons constaté des carences à tous les niveaux. Nous voulons professionnaliser notre personnel, d’ailleurs dans toute société bien organisée, il doit y avoir une post formation. Donc, nos gens doivent approfondir leurs connaissances, pour ne pas se montrer suffisant. Nos cadres doivent comprendre que les fonctions qu’ils exercent aujourd’hui s’inscrivent dans le cadre d’une entreprise commerciale. Il est donc important de connaitre le modèle économique que le président est en train de mettre en place pour gagner de l’argent. Nous devrons pousser à un changement des anciennes et mauvaises habitudes du football guinéen qui nous ont contraints à mettre en place un Comité de Normalisation. Nous avons pensé que ce séminaire pourrait ouvrir la voie au changement à notre niveau, car c’est une première au Horoya AC. Et nous pensons que les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 devraient s’en inspirer… »

Les cours de ce séminaire seront assurés par M. Oumar SAMPIL, de l’Association Guinéenne de Basketball. Rendez-vous ce jeudi 24 Novembre au siège de Matam.

Facebook
Twitter
Email
WhatsApp