Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Pour Kadiatou CISSE, le HAC hand est une 2ème famille

Pour Kadiatou CISSE, le HAC hand est une 2ème famille

La gardienne du Horoya AC nous a tout d’abord expliqué ses premiers pas dans cette discipline. «J’ai été séduite par mes amies. Lorsqu’on partait faire l’E.P.S (éducation physique et sportive) au stade du 28 septembre, je les voyais qui aimaient beaucoup le handball, alors que moi j’étais plutôt basketball. Finalement grâce à elles, j’ai eu le goût de cette discipline, mais surtout le courage de persévérer malgré le désaveu, au début, de mes parents qui tenaient à ce que je me consacre à mes études» confie Kadiatou.

Aujourd’hui, son parcours de handballeuse s’illustre de nombreuses sélections au sein des équipes nationales : « Depuis mes débuts, franchement, j’ai eu beaucoup de sélections. Comme en 2012 en prenant part au challenge Trophée de Bamako, ou au Niger en 2011, en Algérie et au Maroc pour la Coupe d’Afrique des Nations. Ces participations m’ont permis d’acquérir beaucoup d’expérience, face à des grandes nations du continent, comme l’Angola et les pays maghrébins. Je suis vraiment très contente de ce parcours que j’ai pu réaliser grâce aux bonnes préparations dans nos compétitions locales » a-t-elle précisé.

« Rester au HAC pour toujours »

Parlant de son club, Kadiatou CISSE nous relate l’ambiance qui règne au sein des « rouge et blanc » de Matam : « Au Horoya, nous sommes presqu’une famille, avec des encadreurs très courtois, rigoureux. Ils nous permettent, jour après jour, de devenir performantes en vue de gagner beaucoup de sélections, c’est pourquoi à chaque sélection, nous obtenons des places. Nous constatons une nette évolution dans notre club .C’est pourquoi j’ambitionne de rester au HAC pour toujours », a-t-elle conclu.

Kadiatou CISSE invite ses amies à pratiquer ce sport : « J’interpelle toutes mes amies de venir pratiquer le sport, c’est très important pour la santé! Mais surtout ça permettra d’être à l’abri des petits problèmes dans le quartier. C’est une joie pour moi, en tant que jeune fille, de pratiquer le handball, surtout actuellement avec la bonne volonté de notre président Antonio SOUARE, on trouve la joie » a-elle invitée.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp