Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Cheick Mounir CISSOKO : «Rafler les trophées majeurs»

Cheick Mounir CISSOKO : «Rafler les trophées majeurs»

– Le président de la fédération guinéenne de hand élu à la tête de la Zone 2, votre réaction ?

C’était un réel plaisir pour nous d’organiser un tel événement majeur dans notre pays, c’est même une fierté. En plus, cette élection du Président Paye CAMARA à la tête de la Zone 2 est une consécration de tout ce qu’il fait à la base, en termes d’organisation des compétitions et de participation de nos équipes nationales dans les compétitions africaines. Sur le plan continental nous sommes passés au 7ème rang chez les dames et au 11ème chez les hommes. Voilà des actions positives qui lui ont permis d’être élu au niveau de cette zone. Et je crois qu’il continuera à redoubler d’efforts pour remorquer d’autres personnes dans les instances. Il existe de très bons cadres autour de lui…

– Le Horoya est un fournisseur attitré des équipes nationales, qu’est-ce que cela vous inspire ?

C’est vrai, nous fournissons des éléments à pratiquement à toutes les équipes nationales. C’est une très grande joie de voir nos représentants dans les sélections, parce que nous avons un staff professionnel, qui connaît bien son travail. Si vous avez bien suivi le déroulement complet du « Challenge Trophy » vous avez pu voir que nos héros étaient étincelants, en particulier chez les dames où Yarie SYLLA et Sokhona YATTARA ont signé une bonne prestation. Même chose chez les garçons. Désormais nous voulons travailler en amont pour être un fournisseur agréé des équipes nationales. Et pour y parvenir, notre force reste d’abord la discipline, mais aussi le travail au quotidien.

– Où en êtes-vous par rapport à la reprise des entrainements ?

Vous savez la fédération avait associé l’ensemble des acteurs pour une bonne réussite du 20ème congrès de la CAHB. Par conséquent, on n’avait pas d’autres activités. Mais à présent, nous devons nous réunir pour tirer les leçons du passé mais aussi préparer le championnat national. A l’issue de cette rencontre technique entre encadreurs et pratiquants, nous saurons quand et comment démarrer les entraînements en club. Notre ambition cette année, c’est de rafler les différents trophées de la Féguihand, même si actuellement le championnat de hand n’est pas facile, parce que nous aurons à affronter des équipes coriaces. Mais avec une bonne préparation nous pourrons faire quelque chose. En tout cas nous envisageons, dès après cette réunion, de nous mettre à la tâche…    

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp