Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

L’ES Sétif surprend le Horoya AC (1-0)

L’ES Sétif surprend le Horoya AC (1-0)

Le Horoya AC perd d’entrée pour son entrée en phase de poules de la C1.  Sur ses propres installations de Nongo sans public. Légèrement dominateurs, les Matamkas se sont fait surprendre (1-0) par un but d’Ahmed KENDOUCI sans réussir à marquer.

Dès le coup d’envoi, l’équipe guinéenne est partie à l’assaut de l’adversaire, se créant des opportunités comme celle de Yakhouba BARRY sur un centre de Khadim NDIAYE.  Mais les Algériens veillaient au grain, comme lorsque Ocansey MANDELA s’échappait avant d’être repris sur le fil. 

Après 30 minutes de jeu, le scénario était visible : un Horoya tentant de construire le jeu face à une équipe de Sétif bien regroupée. L’Entente algérienne se signalait par des actions pour casser le rythme des « rouge et blanc ». En fin de la première période, les Matamkas ont encore eu deux actions coup sur coup devant le but de Zakaria BOUHALFAYA. Mais sans les concrétiser et c’est sur un score (0-0) qu’ils sont allés en pause. 

L’ESS a parfaitement joué son jeu, celui d’endormir son adversaire. La seconde pértiode s’annonçait plus relevée mais elle démarrait par un coup de théâtre. Suite à une grosse erreur de Moussa CAMARA, maladroitement sorti de sa surface, les Algériens ouvraient le score (46e) l’œuvre de Ahmed KENDOUCI.

Pas abattu par ce but, le Horoya AC se déchaînait, mais le mur sétifien résistait. Après l’heure de jeu, Horoya n’avait plus d’autre choix que de se lancer à l’assaut du but algérien. Les offensives locales se multipliaient face à des adversaires se regroupant dans leur camp. La tension montait et cela poussait les Matamkas à s’énerver et à commettre des fautes. Le résultat : Yakhouba BARRY se voyait contraint de quitter les siens pour cumul de cartons jaunes. Jusqu’au bout, le Horoya AC dominait mais sans réussir à égaliser. « Un non-match de notre part » regrettait le coach Lamine.

La composition du Horoya AC :

Moussa CAMARA – Isssaka SAMAKE, Salif COULIBALY, Boubacar SAMASSEKOU, Khadim DIAW – Fodé CAMARA (Boubacar DIARRA,78e), Morlaye SYLLA (Bréfo MENSAH,78e), Baffour SEBE (Sékou KEITA,70e) – Pape Abdou NDIAYE ( puis Boniface HABA, 62e) , Yakhouba BARRRY, Ocansey MANDELA (Naby SOUMAH, 62e)

Remplaçants : Sékou SYLLA, Ibrahima Sory DOUMBOUYA et Abou Mangué CAMARA

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp