Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Zesco, un club très « électrique »

Zesco, un club très « électrique »

La société d’état Zambia Electricity Supply Corporation Limited (ZESCO) est propriétaire et sponsor du club éponyme. L’entreprise est le plus grand fournisseur d’électricité de la Zambie produisant environ 80 % de l’électricité consommée dans le pays.

Fondé en 1974, le Zesco United Football Club a mis plus de 30 ans à se hisser au sommet du football zambien. Mais au cours des dernières années, il le domine et le représente à l’échelon continental, ayant pris l’ascendant sur Power Dynamos, Zanaco et autres Green Buffaloes.

Cinq titres de champion et quatre coupes nationales

Le palmarès de Zesco s’orne de cinq couronnes de champion (2007, 2008, 2010, 2014 et 2015) et de quatre victoires en Coupe (Barclays Cup, 2007, 2008, 2010 et 2014) soit quatre doublés. Le club « vert et bleu » a également fini à la 2ème place du championnat de Superleague en 2005, 2009 et 2013.

A l’échelon continental, pour la Ligue des champions, le ZU a réussi à accéder à la phase de groupes en 2009, se contentant des 16èmes en 2011, des 32èmes en 2008 et du 1er tour en 2015. En Coupe CAF, il a été en 16èmes de finale en 2011.

Souvenirs, souvenirs

S’il n’a jamais rencontré Zesco à ce jour, ce n’est pas la première fois que le Horoya AC devra en découdre avec un club zambien. En 1983, il avait éliminé Green Buffaloes (0-1 en Zambie puis 2-0 à Conakry) pour s’ouvrir les portes des demi-finales de l’épreuve.

Le foot guinéen ne semble pas réussir aux Zambiens, puisque l’an passé, c’est l’AS Kaloum qui a éjecté Zesco de la Champions League en 16èmes de finale. Après le nul (1-1) à Ndola, l’ASK était menée depuis la 43e minute sur un but de ZULU. Mais l’inévitable KASONGO égalisait… sur penalty (77e) et les Guinéens obtenaient leur place en 8èmes grâce aux tirs au but (5-4).

Samedi certains joueurs vivront leurs retrouvailles après le dernier CHAN puisque c’est le Syli qui élimina les Chipolopolos en quarts de finale le 31 janvier (0-0 et 5-4 aux tab). L’entraîneur zambien Georges LWANDAMINA est également le coach de Zesco.

Difficilement qualifiés contre les Soudanais

Au tour précédent, Zesco ont connu quelques sueurs froides pour éliminer les Sud Soudanais de Al Ghazala. C’est leur succès de l’aller au Juba Stadium qui leur a mis le pied en 16èmes mais au retour à Ndola, chez eux, les Zambiens ont vu leur gardien Jacob BANDA être très sollicité (23e, 25e, 50e) avant que John CHINGANDU ne marque de la tête (77e) sur un centre de son compère Jackson WERE.

Khadim NDIAYE et ses partenaires du HAC sont prévenus : il va falloir cravacher, samedi, pour manœuvrer une formation qui concède peu de buts…

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp