Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

« M’imposer pour avoir du temps de jeu »

« M’imposer pour avoir du temps de jeu »

Promu cette saison dans l’effectif de l’équipe première, après deux ans chez les juniors, Abou Mangué CAMARA brûlait d’envie de découvrir la Ligue 1. L’occasion lui en a été offerte  par le coach Victor ZVUNKA lors du déplacement à Kamsar.

« J’attendais ce moment depuis des années, et voilà c’est arrivé. Mais, ce n’est que le début d’un long chemin, puisqu’il faudra travailler pour mériter sa place. En tout cas, c’est une grande opportunité pour moi d’appartenir à l’équipe A du Horoya. Beaucoup de joueurs cherchent à y être, alors faire partie du groupe est une fierté »,  se réjouit-il.

A peine arrivé chez les pros, Abou Mangué CAMARA pense déjà à se faire une place de titulaire. Mais, il est  conscient de la concurrence qui l’attend, surtout en présence des anciens.

« C’est le travail qui va payer, puisque  l’entraineur ne compte que sur les joueurs qui sont en forme. Mon objectif c’est de m’imposer pour avoir du temps de jeu. Et ça passe par le travail. Il y a les anciens, c’est vrai, mais nous sommes là aussi pour apprendre. Il me faut m’accrocher. Les entrainements et les matchs en équipe junior sont différents de ceux de l’équipe première. Ce ne sont  pas les mêmes rythmes, ni les mêmes préparations. C’est ma première saison, il me faut donc m’adapter maintenant », affirme-t-il.

A l’image des jeunes joueurs de son âge, le latéral droit du HAC a lui aussi des références  dans le football de haut niveau.

«  L’an passé c’était Dani ALVES (FC Barcelone), et cette année c’est Serge AURIER (Paris Saint-Germain). Lorsque je regarde Paris jouer, c’est lui que je suis le plus. Je regarde sa remontée de balle, son replacement après avoir perdu le ballon. C’est ce que j’ai envie de faire moi aussi. Je travaille vraiment dur pour ça à l’entraînement », confie CAMARA.

Le rêve de jouer un jour à l’étranger n’est pas exclu, mais avant…

« Il me faut d’abord confirmer au Horoya, avant de penser jouer à l’étranger. Mais, mon club préféré c’est le Barça », fait-il savoir.

Abou Mangué CAMARA a également  eu une pensée pour son ancien entraineur, mais aussi pour ses coéquipiers  de l’équipe junior.

« Je remercie mon coach Diégo (Sékou SOUMAH), qui a toujours été là pour me mettre sur le bon chemin. Beaucoup de clubs voulaient de moi, tels que  l’Atlético et le Hafia. Mais, il m’a suggéré d’être patient et surtout travailler plus pour être performant. J’ai suivi ses conseils, et je suis resté avec l’équipe junior du Horoya.  Ses conseils m’ont donc permis d’être là aujourd’hui. J’exhorte mes ex-coéquipiers (juniors) à redoubler d’effort, parce que nul ne sait ce que sera demain. Surtout, qu’ils n’abandonnent pas les études  exclusivement au profit du football » déclare-t-il, plein de sagesse.

Bon vent au futur champion !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp