Porter le maillot est un honneur, le mouiller est un devoir!

Le coach ZVUNKA cherche toujours un attaquant

Le coach ZVUNKA cherche toujours un attaquant

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

– Lors de votre dernière interview, vous aviez demandé l’arrivée de deux attaquants pour doubler tous les postes. Qu’en est-il ?

Non. Il n’y en a qu’un seul qui est là pour l’instant. Il s’agit de Yakouba MANDO. Sur le côté gauche, personne n’est encore recruté même si on a Willy NGONGO qui est à l’essai depuis pratiquement un mois. C’est vrai qu’il n’a pas encore signé, et j’aurai aimé qu’on avance beaucoup plus avec lui. Mais sa libération a posé quelques petits problèmes, on va voir si on peut arriver à le faire signer…

Pour le reste au niveau offensif, il nous manque quelqu’un. Aujourd’hui, on s’est rendu compte que si on veut avoir des résultats au-delà du plan national, il nous faut des joueurs de grande qualité à dimension internationale et qui sont capables de faire la différence.

– Faites nous le point poste par poste de votre effectif ?

Au niveau des gardiens, on a ce qu’il faut. Khadim NDIAYE est gardien de l’équipe nationale du Sénégal. Même s’il est en rééducation, Germain BERTHE va revenir bientôt, c’est quand même un gardien de grand avenir. Il a été sélectionné plusieurs fois en équipe du Mali.  Et puis on a Moussa qui est avec la sélection des jeunes et fait partie des meilleurs gardiens en Guinée. Donc dans les buts, on a ce qu’il faut.

Au niveau défensif, c’est la même chose. On a cinq défenseurs centraux, deux arrières gauches et deux arrières droits. On est bien équipé là aussi. Au milieu du terrain, je dirai que parmi les trois titulaires, il y en a un qui est blessé en ce moment. Donc il faut faire attention. Parce que ceux qui sont en doublure, est-ce qu’ils ont le niveau pour passer de remplaçants à titulaires ? Ce n’est pas vraiment sûr. Car les trois titulaires ont un grand potentiel et ils sont réguliers dans leur performance. Donc quand je fais un remplacement, je ne suis pas toujours sûr du résultat.

Au niveau offensif, comme je vous le disais un peu plus haut, il nous faut encore un très bon attaquant sur les côtés. Parce qu’aujourd’hui une fois que j’aligne Yakouba (MANDO), Bassirou (OUEDRAOGO) et  Ocansey (MANDELA), c’est la même chose qu’au milieu du terrain, tu ne sais pas ce qui va se passer… Tu jettes une pièce en l’air. Ça peut être parfois bon parfois moins bon. Il y a des jeunes joueurs qui manquent d’expérience, à l’image de Yamodou (TOURE) et Abou (WATTARA). Ce sont deux joueurs qui sont capables de faire une bonne performance et puis le match suivant c’est malheureux de ne pas les voir à la hauteur. Donc il va falloir être vigilant là-dessus et puis penser à récupérer encore un très bon attaquant…

Alain DURANT : « Les joueurs ont adhéré… »

Pour appuyer les propos de l’entraîneur principal, il était intéressant de rencontrer Alain DURANT, le préparateur physique du HAC.  Ce dernier nous a rassurés à propos de la condition physique des joueurs en route pour la campagne africaine.

« Disons qu’on a fait tout ce qu’il fallait, tout ce qui était possible, pour préparer l’équipe au mieux. Après on verra par rapport aux matches de championnat et de la campagne africaine comme vous le dites. Mais n’oubliez pas aussi qu’un match de football, ce n’est pas que le physique. Il y a la technique, la tactique, le mental et l’expérience. C’est tout un ensemble. Donc ça ne peut pas se résumer qu’à une partie physique. Dans l’ensemble, les joueurs ont adhéré à ce qu’on a fait et je pense que c’est une bonne chose. »

alain

More to explorer

Le Horoya AC a repris

Après une semaine de repos,  le Horoya AC a repris l’entraînement ce lundi matin  dans son QG au Stade du Général Lansana