Porter le maillot est un honneur, le mouiller est un devoir!

Kemoko CAMARA: «Je peux aider les jeunes gardiens»

Kemoko CAMARA: «Je peux aider les jeunes gardiens»

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Malgré cette faiblesse actuelle, Kemoko CAMARA estime que les jeunes talents guinéens ne manquent pas : « La Guinée a eu de très bons gardiens, même si actuellement nous avons des difficultés à en trouver un pour le Syli.

Nous avons des jeunes qui pourront  devenir d’ excellents portiers, ce qui leur manque c’est uniquement la continuité dans le travail. Si on crée un cadre idéal d’entraînement, la Guinée aura au moins 4 bons gardiens avec mes conseils. On parle souvent des erreurs des goals, car elles sont voyantes et coûtent parfois cher. Pourtant, chaque joueur commet une erreur à un moment donné du jeu…

Je demande  aux jeunes d’être très persévérants, très costauds  dans la tête. On a fait trop de bruit à propos des gardiens lors des deux récents matchs du Syli. Moi je crois que  les gardiens ont fait ce qu’ils pouvaient, malgré des buts facilement évitables » a-t-il rappelé.

Employé comme préparateur des gardiens au Horoya AC, Kemoko ne trouverais pas de difficulté pour tenir les deux rôles, club et sélection : « Je suis venu au HAC avec le projet de formation des jeunes gardiens que j’ai commencé quand j’ai arrêté ma carrière de joueur. J’ai débuté avec une vingtaine de jeunes au terrain annexe du 28 Septembre, chaque matin. Le président Antonio m’avait donné des ballons pour cette formation. Au départ, les enfants étaient tous motivés mais ils ont fini par abandonner, en m’avançant chacun  le problème de transport. Moi je suis toujours prêt pour aider les jeunes guinéens en vue de  donner  des bons gardiens à mon pays »  a conclu Kémoko.

More to explorer

Le Syli perd mais passe en 8èmes

Malgré sa défaite (2-1) face au Zimbabwé lors du dernier match de la poule B au Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, le