Porter le maillot est un honneur, le mouiller est un devoir!

Francis DIPITA a savouré la victoire des Lions

Francis DIPITA a savouré la victoire des Lions

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

DIPITA est d’abord revenu sur le match contre le Ghana : « On ne peut qu’être heureux de cette victoire, car ça faisait longtemps que le Cameroun n’était pas arrivé en finale de la CAN. Il est vrai qu’au début de cette compétition personne ne nous voyait aller au bout, mais beaucoup d’abnégation, de solidarité et surtout l’union sacrée du groupe nous ont permis d’obtenir le ticket de finale. En demi, notre victoire face au Ghana était basée sur le collectif, au début ce n’était pas facile, mais avec une défense soudée et résistante on a pu limiter les dégâts et passer le cap ».

Le téléphone de Brefo est resté fermé…

Très content de cette consécration continentale du Cameroun, Francis DIPITA n’a pas oublié le pronostic de Brefo qui annonçait une victoire 2-0 du Ghana : « Brefo MENSAH a fait beaucoup de bruit à la veille de notre match, malgré les conseils de prudence de MANDELA lui faisant savoir qu’il fallait craindre le Cameroun, car à ce stade de l’épreuve les Lions sont dangereux. J’étais resté très serein… Après le match, j’ai tenté de le joindre, mais il n’a pas décroché (rire). Même à l’entraînement, le lendemain, il n’avait rien à signaler… » a ironisé Francis.

« J’aurais tellement voulu fêter avec mes compatriotes »

Après avoir suivi l’intégralité de la finale, l’international camerounais du HAC nous a confié son plaisir : « Très fier, heureux du titre, content de voir mon pays au sommet de l’Afrique après des années de galère. Nous avons joué cette finale avec un esprit de vainqueur. On nous a mené la première période mais nous avons su garder la sérénité. Dans un premier temps, on a mérité d’égaliser avant d’obtenir le but libérateur sur le fil, pour un 5ème trophée. Ce n’était pas du tout facile, seulement l’arme fatale était cette solidarité habituelle, sans occulter l’expertise de l’entraîneur. C’est sur ces deux facteurs que nous avons remporté cette CAN. Je suis vraiment fou de joie, et j’avoue que j’aurai voulu fêter ça avec tout le peuple camerounais mais hélas… »

Pour conclure, l’attaquant du HAC a voulu donner une note de satisfaction pour la réussite de la compétition au Gabon : « Si ce n’était l’état de la pelouse, on aurait assisté à une CAN formidable, en termes de jeu produit par les équipes, mais surtout de surprises. Néanmoins, il y a eu pas mal de spectacle. J’ai été séduit par plusieurs joueurs, à l’image de BASOGOG, Mohamed SAALAH, El HADARY, mais surtout de Benjamin MOUKANDJO (mon oncle) lequel m’avait toujours dit qu’il existait une harmonie dans le groupe, qui allait nous permettre de soulever le trophée continental ».  

Notons que Francis DIPITA EBELE a été le « héros de la fête » ce lundi, lors de la séance d’entraînement du Horoya AC, au terrain annexe du Stade du 28 Septembre, où dirigeants et supporters sont venus le féliciter.

More to explorer

Le Horoya AC a repris

Après une semaine de repos,  le Horoya AC a repris l’entraînement ce lundi matin  dans son QG au Stade du Général Lansana