Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Fodé Capi CAMARA : « On ne nous arrêtera pas facilement… »

Fodé Capi CAMARA : « On ne nous arrêtera pas facilement… »

Quel bilan, depuis l’arrivée du HAC à Ndola (Zambie) ?

Il faut d’abord mentionner que le voyage n’a pas été facile. Il a été très long, donc très fatigant. Mais sur le plan de l’organisation, je reconnais que le Horoya a été bien accueilli, pour une fois avec les sirène de la police de l’aéroport jusqu’à l’hôtel. Les dirigeants de ZESCO avaient pris toutes les dispositions pour respecter les textes (CAF). Et même au-delà, puisqu’ils n’étaient pas obligés de nous escorter.

Alors, cet état de fait doit être reconnu, et je pense que le Horoya va s’inspirer de cette disposition pour tirer les leçons et parfaire ce qu’on a à faire. Il faut ajouter que nous sommes bien logés, libres de tout mouvement. Donc, les choses se passent très bien.

Pensez-vous le HAC capable de  faire un bon résultat ici ?

Ce qui est clair, c’est que nous sommes décidés à atteindre nos objectifs, c’est-à-dire rentrer dans la phase de poules. L’adversaire, nous ne le connaissons pas bien. Mais, du fait que nous avons bien franchi les 32 èmes de finale, je ne pense pas qu’on puisse désormais nous arrêter facilement. Le Horoya est un grand club, donc tous les paramètres sont maîtrisés pour une victoire. Nous sommes une équipe qui, aujourd’hui, peut jouer avec ou sans son public. Nous avons des garçons avec un mental fort, et qui pourront nous conduire là où nous voulons aller.

Un mot à l’endroit des joueurs avant cette rencontre ?

Le seul mot que j’ai à leur dire, c’est de ne pas oublier le projet de 2013 à 2017. Nous sommes à la frontière du projet, puisqu’il ne reste qu’une année. Je pense que ça va bien se passer, puisque les garçons ont fait une démonstration contre l’AS Douanes. Il faut donc les encourager, puisqu’avec le mental qu’ils ont, il n’y aura certainement pas de gros soucis samedi. C’est un match comme en championnat, et j’ai confiance en nos garçons. Je pense qu’ils transcenderont les différents problèmes qui vont s’opposer à eux samedi.

Le seul conseil que je peux leur donner, c’est de laisser les arbitres en paix. Le joueur est là pour jouer, et l’arbitre pour arbitrer. Si nous avons une attitude normale, il n’y a pas de raison que l’on nous refuse ce que nous  méritons. Il faudra respecter les arbitres, surtout éviter de prendre des cartons stupides, car le chemin est encore très long… »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp