Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Dr. Mikaïlou SAMPOU (Wakiriya) : «D’abord assurer le maintien»

Dr. Mikaïlou SAMPOU (Wakiriya) : «D’abord assurer le maintien»

  • Comment avez-vous eu l’idée de mettre en place un club ?

L’histoire est très longue, donc je pourrais  pas vous plonger dans  tout ça. En résumé, je vous dirai que je suis issu d’une famille de foot. Mon papa a été l’un des plus grands supporteurs du Club Olympique du Kankandé (actuellement en ligue 3). Moi-même j’ai joué un peu au football, tout comme mon petit frère. Par ailleurs, j’étais toujours auprès des jeunes lors des tournois de détection en Guinée. Voilà comment l’idée a jailli pour la mise en place d’un club, dans le but qu’il nous  permette de réaliser nos rêves,  mais surtout  rendre fière toute la région de Boké.

  • Second  club de Kankandé en L1 avec le CIK, comment l’ancien Tinguilinta FC est-il devenu le Wakiriya AC ?

Nous sommes d’abord partis d’un rachat en 2014, grâce à un ami qui nous a informé de la cession du Tinguilinta FC, mais à un natif de Boké. Finalement, après transaction, nous avons adressé les courriers à toutes les instances sportives du pays et le nom a été changé. L’année passée, nous avons remporté le championnat régional de Boké, donc automatiquement le Wakiriya AC a représenté la région pour le tournoi de la montée à Télémélé et c’est là que nous avons obtenu notre ticket pour la ligue 1. Mais il faut retenir que c’est une assemblée générale qui a entériné ce changement de nom.

  • Vos ambitions ?

On dit souvent que « celui qui veut aller loin ménage sa monture »… Donc, dans un premier temps, notre montée en Ligue 1 est un point positif. Nous venons de monter et ce n’était pas facile. Forcément, notre objectif sera le maintien, car franchement on ne veut pas aller et revenir… Nous voulons, à cet effet, renforcer l’équipe dans tous les compartiments, essayer de créer des partenariats avec des clubs étrangers. Nous envisageons également de faire partir certains de nos talents pour qu’ils puissent tenter leur chance en Europe. Enfin, nous voulons établir des relations avec les sociétés minières de Boké pour voir si elles pourront accompagner les jeunes de Boké à travers le Wakiriya AC…

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp