Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Sofiane SOUARE : « Bonne année 2016 à tous ! »

Sofiane SOUARE : « Bonne année 2016 à tous ! »

Pour 2016, quel est votre message ?
Dans un premier temps, je veux souhaiter une très bonne année 2016 au Horoya AC, aux membres du bureau exécutif, aux joueurs et à leur staff et aux supporters également. Pour moi, cela passe par un très grand résultat, notamment dans la campagne africaine, dès le tour préliminaire. Je souhaite la bienvenue à notre nouvel entraîneur Victor ZVUNKA, très expérimenté qui travaillera en harmonie avec le staff actuel et j’espère qu’ils nous emmèneront loin pour atteindre nos objectifs.
Cette année, je crois bien qu’au niveau de nos structures beaucoup de choses vont changer pour l’amener à la hauteur des grands clubs africains comme le T P Mazembé, voire les clubs européens. L’an 2016 va aussi enrichir notre force de communication grâce à son site officiel sur lequel toutes les informations du club seront véhiculées.

Votre analyse sur les trois premières sorties du HAC en Ligue 1 ?
Je dirais qu’avec deux victoires et une défaite, c’est un bon résultat, sachant que toute grande équipe a besoin de temps d’adaptation. Après une intense préparation, elle démarre doucement le championnat pour aller crescendo. C’est une course de fond, non une épreuve de vitesse, car la saison est très longue. Vous avez vu que lors des deux dernières journées, le Horoya a présenté des visages différents, mais avec un volume de jeu impressionnant. Cette capacité de puiser dans l’effectif pour faire tourner le groupe – trois matchs, trois équipes différentes – me fait dire qu’on se prépare bien pour la campagne africaine .Sincèrement, à mes yeux, ces matchs nous ont donné beaucoup d’ambition pour le futur…

Un œil sur le Satellite dont vous êtes vice-président ?
Le Satellite est un gros club du pays qui se focalise surtout sur la formation des jeunes, dans un premier temps. Nous sommes en phase d’enregistrement des statuts des clubs, et bientôt nous allons passer en société SA, c’est-à-dire une société à capitaux pour pouvoir générer des revenus. On parlera bientôt du Satellite dans le sillage du Horoya et de l’A.S.Kaloum. Ce club a des ambitions nobles et légitimes, avec un bureau composé que de jeunes dirigeants ambitieux autour du président Almamy SYLLA

Un mot sur la mise en place de la Ligue Pro en Guinée ?
La ligue est une très bonne chose, je connaissais le modèle avant sa création en Guinée, par l’intermédiaire de celle de la France où j’ai passé la plus part de mon temps. La LGFP va gérer la Ligue 1, la Ligue 2 et la Coupe de la ligue, de manière très organisée et professionnelle. Cela doit permettre aux clubs d’être enregistrés en sociétés anonymes pour obtenir un retour sur l’investissement. Un virage capital sur le plan économique…

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp