Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Le départ de Cédric ROGER soulève des regrets

Le départ de Cédric ROGER soulève des regrets

Abou Mangué CAMARA : « Amoureux fou de son travail… »

«Ce n’est pas du tout facile juger un être humain, chacun à sa façon de voir les choses. A propos de Cédric, pour moi tout se passait bien. J’ai pu constater son amour fou pour son travail. Malgré la piètre situation des stades du pays, il s’est adapté partout et travaillait bien. Cédric a été une personne qui nous a permis de découvrir beaucoup de choses. Tout a commencé depuis le stage marocain et jusqu’ici, franchement je suis très fier de lui et son travail au  HAC. Moi j’étais totalement en accord avec Cédric, les amis disaient même qu’il est mon père… tellement il m’aimait. Il sait faire son boulot, et il m’a beaucoup aidé moralement, quand je manifestais le désir de jouer, il me prenait et me disait : ‘’tu es encore jeune et tu as le temps’’. Oui, son départ me marque énormément…»

Ben Youssouf CAMARA : « Il nous a fait bien finir nos matchs »

«Nouvellement venu, même si je ne l’ai pas côtoyé très longtemps, j’ai quand même vu à l’œuvre un très bon préparateur physique qui a beaucoup apporté au HAC. Nous aurions aimé continuer le chemin plus longtemps mais hélas…. J’avoue que le peu de temps passé avec lui a été bénéfique pour moi, avec des traitements spécifiques et l’obtention rapide d’une performance maximale en vue de résister physiquement devant nos adversaires. Vous avez sans doute remarqué que vers la fin de cette saison le Horoya AC survole nettement toutes  les équipes du championnat guinéen, nous finissons  toujours bien nos matchs»

Ibrahima Aminata CONDE : «On aurait aimé continuer…»

«Je suis réellement stupéfait de savoir qu’il part au moment où tous les joueurs avaient encore besoin de son aide, pour nous renforcer encore physiquement en vue de terminer la saison en beauté. Vous avez vu ces derniers temps, le HAC remportait ses matchs sur le plan physique. Personnellement, entre mon retour du CHAN et actuellement je ne suis plus le même, et cela c’est grâce à lui. On aurait voulu continuer avec lui mais bon, néanmoins, nous allons jouer le reste du championnat dans la sérénité pour garder cette couronne»

Kemoko CAMARA coach des gardiens : «Je sais qu’il reviendra»

«Il a été très courtois, ce Monsieur, je l’ai découvert dès notre stage au Marocain. Sa façon de travailler, son esprit d’équipe mais surtout sa disponibilité à donner les moyens aux joueurs d’être performants. Dommage pour ce départ, mais je sais qu’il reviendra nous retrouver encore en Guinée. En tout cas, le club a encore besoin de ses touches, c’est grâce à cet infatigable préparateur physique que nos poulains résistent devant tous les autres joueurs du championnat. Il a beaucoup apporté sur le plan physique surtout, donc c’est forcément une petite désillusion pour tous, le club mais surtout pour le staff. En tous cas, il est parti content, parce qu’il tenait beaucoup à ce qu’on remporte cette rencontre face à notre rival l’AS Kaloum»

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp