Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Kadiatou CISSE : « La stratégie anti-USG a payé »

Kadiatou CISSE : « La stratégie anti-USG a payé »

Agée seulement de 24 ans, la gardienne du HAC (1 m 65, 80 kilos) en impose dans la cage comme dans… notre entretien.

Avec ce trophée raflé dans les mains de l’USG, quel est votre sentiment ?
Depuis ce succès, nous sommes toutes contentes et fières d’avoir eu cette force de remporter le tournoi. Mais ce qui nous a encore davantage fait plaisir, c’est d’avoir soulevé cette coupe devant l’USG, notre grande rivale. Vraiment nous sommes très heureuses depuis la fin de cette rencontre. Mais cela ne nous empêche pas de nous retrouver chaque jour au terrain pour la préparation du championnat…

Quelle a été la politique (HAC)  pour conquérir trophée ?
Vous savez qu’une équipe, c’est d’abord l’organisation, l’entente, la cohésion. Au début de cette compétition, nous nous sommes retrouvées et avons décidé d’imposer une régularité aux entraînements. C’était la condition pour accéder à ce niveau de performance qu’on souhaitait avec nos infatigables encadreurs. Cela nous a permis de battre pratiquement toutes les équipes sur notre chemin En finale, contre une USG reconnue comme l’une des meilleurs équipes du championnat, nous avons mis au point une « une stratégie anti-USG » et ça a fini par marcher…Je remercie mes amis pour cet exploit, car vaincre le signe indien n’avait rien de facile

Votre souvenir dans ce tournoi ?
C’est cette réponse fracassante à mes détracteurs me traitant de tous les noms d’oiseau (mauvaise, passoire, etc). Cela m’a donné franchement le courage de bien faire. Au coup de sifflet final, c’est à moi qu’on a remis la coupe, donc je ne vais jamais oublier cet instant de joie, de bonheur partagé avec mes coéquipières

Quelle est l’équipe qui vous a fatigué ?
Honnêtement, l’USG est l’équipe qui nous a fatiguées. D’une part j’ai joué dans cette  équipe, d’autre part c’est la formation qui regorge de jeunes joueuses très endurantes, combatives , voulant  réellement jouer un hand de qualité. C’est cette équipe et elle seule qui nous résiste dans le championnat. Mais tout cela ne nous empêche pas de nous voir encore, de rester ensemble après le terrain, grâce à la politique imprimée par notre fédération dirigée par Mamadouba ‘’Paye’’ CAMARA

Avez-vous un souhait ?
Au nom de tous mes copines nous dédions ce trophée au président Antonio SOUARE pour son esprit de développement et sa persévérance à aider la jeunesse guinéenne. Nous souhaitons encore un grand soutien pour nous permettre de bien jouer le championnat de cette année.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp