Porter le maillot est un honneur, le mouiller est un devoir!

Capitaine Micho et ses imprévisibles Pirates

Capitaine Micho et ses imprévisibles Pirates

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Dans la compétition nationale, les « Boucaniers » comme on les surnomme, ont hissé haut leur pavillon noir frappé de la tête de mort. Après 17 journées, ils naviguent en seconde position, à deux longueurs (32 points contre 34) des Bidvest Wits, tout en ayant bien distancé les gros bras que sont Mamelodi Sundowns (25 pts), Kaizer Chiefs (24) ou encore Supersport United (23).

Ils doivent cette place à une certaine efficacité offensive, alignant la meilleure attaque du championnat avec 25 buts marqués, mais seulement la 6ème défense (16 buts encaissés, soit presqu’un but par match).

En finale de la Coupe de la Ligue, Orlando avait cédé le trophée aux tirs aux buts, battu (3-2) par Baroka, modeste 14e du championnat…

Un Pirate à surveiller : le Zambien Justin SHONGA

En C1, c’est pourtant la défense des Bucs qui se met en évidence. Au tour préliminaire, après avoir été tenus en échec chez eux, le 15 décembre, par les Africans Stars de Namibie, ils sont allés s’imposer 1-0 une semaine plus tard au Sam Najoma Stadium de Windhoek. C’est le l’international zambien Justin SHONGA qui a marqué à la 55e ce but qui ouvrait les portes de la phase de poules, l’arrière garde d’Orlando résistant jusqu’au bout aux vagues d’assaut des locaux. Il faudra surveiller de très près ce Justin SHONGA 

Pas de punch au Zimbabwe

Pour leur première sortie dans cette poule B, les Pirates ont ramené un point du Barbourfiels Stadium où le Platinum FC, champion du Zimbabwe, leur a mené la vie dure (0-0). Les Sud-Africains se sont heurtés à l’excellent gardien Petros MHARI mais le coach serbe Milutin SREDOJEVIC (on l’appelle « Micho ») est resté plutôt serein. Son constat : « Nous avons fait jeu égal du début à la fin. Nous devons être suffisamment forts mentalement et physiquement pour nous permettre de réussir dans tous les aspects techniques et tactiques, afin de ne pas céder devant le but ». Il précisait néanmoins: « Notre préoccupation, c’est que nous étions supposés nous montrer plus aventureux , c’est à dire essayer davantage de marquer… ».

 Ce vendredi, chez eux, les Boucaniers seront à coup sûr moins timides. Leur objectif sera de faire souffler un vent de tempête sur le bateau guinéen pour porter leur capital à 4 points et rester en tête de la poule. Les Matamkas sont prévenus…

More to explorer

Le Horoya AC a repris

Après une semaine de repos,  le Horoya AC a repris l’entraînement ce lundi matin  dans son QG au Stade du Général Lansana