Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Fodé SOUMAH: « Nos jeunes sélectionnés sont très disciplinés »

Fodé SOUMAH: « Nos jeunes sélectionnés sont très disciplinés »

– Si l’on vous demandait de vous présenter?

Je suis le Commandant Fodé SOUMAH, Chef d’Escadron, Conseiller particulier chargé des missions du haut commandement de la gendarmerie nationale. Cumulativement à cette fonction, je suis le Coordinateur Général de la Sécurité de l’équipe nationale de Guinée.

– Parlez- nous de votre rôle de Coordinateur de la Sécurité du Syli

Aujourd’hui, toutes les équipes nationales intègrent dans leur encadrement du personnel chargé de la sécurité. Je travaille sur plusieurs lieux: principament à l’hôtel où séjourne le Syli pour assuer la tranquillité des joueurs et éviter l’envahissement des supporters et de personnes mal intentionnées. Même chose lors des déplacements de l’équipe, de l’hôtel au stade, pour les entrainements. Il arrive que des jeunes viennent là-bas pour perturber le travail du staff donc on est obligé de veiller pour coordonner les mouvements.

Lorsque les joueurs sélectionnés viennent à Conakry, mon devoir est de me déplacer pour les accueillir, voir dans quel état ils ont voyagé et faciliter leur accès pour rejoindre l’hôtel avec une voiture et une moto de sécurité.

En plus lorsqu’il s’agit de visites, ici à l’hôtel, je reçois les gens pour vérifier réellement s’il y a rendez-vous ou pas. Voilà en quelques mots mes fonctions auprès du Syli national..

Est-ce que la tâche vous semble être facile ?

Je la remplis avec conviction, c’est ce qui me motive tous les jours. Franchement je n’ai rencontré aucune difficulté depuis le premier jour. Tout ce que vous faite avec patriotisme, engagement et disponibilité, vous permet d’être très libre et dégagé dans la tête.

Parfois il y a des difficultés avec les supporters qui veulent voir leurs fans, ce n’est pas évident mais je m’en sors assez bien. Il y a des moments où, si vous bloquez certains supporters, ils se fâchent mais on n’est pas là pour juger l’humeur des gens surtout qu’il s’agit d’un boulot exigeant. Mais par contre on gère la sérénité dans la discipline et la concentration voulues par l’entraîneur.

– Votre intégration s’est-elle bien passée ?

Oui depuis mon arrivée, tous les joueurs sélectionnés et le staff me respectent parfaitement bien. Je travaille en harmonie avec l’entraineur qui me donne sa feuille de route avec des précisions que je respecte. Avec les joueurs, on dialogue bien parce que j’ai assuré il y a peu la sécurité du Horoya. Je me suis habitué aux joueurs depuis plusieurs années. C’est un milieu pas toujours facile certes, mais il suffit d’avoir l’esprit très ouvert et d’observer une certaine rigueur.

– Avez-vous été confronté à une tentative de corruption de la part d’un joueur pour enfreindre les règles ?

Non je pense que les jeunes qui sont là sont dotés d’une probité morale irréprochable pour le moment. Je n’ai jamais été confronté à une telle situation. J’ai compris qu’ils sont très professionnels dans leur comportement. Et dès que l’entraineur donne ses instructions, ils les respectent et à mon niveau, je n’ai pas de problème

– Le match Guinée-RDC se jouera le samedi dans un contexte sécuritaire jamais vu. Qu’en est-il à votre niveau ?

Depuis plusieurs semaines le Ministère des sports, le Comité de Normalisation et les services de sécurité ont travaillé d’arrache-pied afin de prendre les bonnes dispositions. En ce qui me concerne, j’ai déjà établi mon mode opérationnel que j’ai adressé au Comité de Normalisation. Cela me permettra de bien assurer mon travail avant, pendant et après le match. Avant que l’équipe étrangère ne vienne je dois connaître le nombre de personnes qui composent la délégation. Ensuite je vais à l’aéroport avec un bus, une jeep et une moto pour mettre la sélection étrangère sous escorte et lui assurer la même sécurité que celle du Syli.

– Un dernier message ?

J’invite le Ministère et le Comité de Normalisation d’être à nos côtés pour que nous puissions arriver à bon port dans notre mission. C’est une tâche très complexe qui demande énormément d’efforts.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp