Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Parole aux coaches de HAC – Sétif 

Parole aux coaches de HAC – Sétif 

Le seul représentant guinéen en campagne africaine s’est incliné (0-1) face aux Algériens de l’Entente Sportive de Sétif au Stade GLC de Nongo pour ses débuts en phase de poules de la Ligue des champions. Les deux entraîneurs ont analysé la  prestation de leur équipe. Lamine NDIAYE déplore le non-match des siens alors que Nabil KOUKI se réjouit d’avoir bien négocié la deuxième période du match.

Lamine NDIAYE Coach (Horoya AC) : « La première fois en 22 ans »

« C’est vrai, c’est une bonne gifle qu’on a reçue. Au moins ça va nous réveiller parce qu’on se croyait plus beau qu’on ne l’est. On a oublié l’essentiel c’est-à-dire de jouer. Et quand il y a autant de lacunes dans un match comme ça, notamment techniques, ça ne pardonne pas. L’adversaire était venu chercher un résultat et ils ont profité d’une seule situation . Et patatras, on n’a jamais réussi à remonter ce but.

Parfois on a connu de la précipitation tout comme un manque de lucidité. Ce qui reste clair, on n’a jamais été dans ce match comme on devait l’être. Voilà, c’est une défaite ! C’est la première fois que cela m’arrive à domicile dans cette compétition durant 22 ans. Tout arrive en matière de football, mais il faut savoir se relever.

D’ailleurs on peut rappeler que j’ai déjà eu un point en deux matches mais cela ne m’a pas empêché d’aller en demi-finale. N’oubliez pas qu’il reste cinq journées… Ce qu’on n’a pas réussi ici, il faut qu’on soit capable de le faire en haussant notre niveau de jeu, à travers également un plus grand investissement individuel et collectif. Car aujourd’hui, on n’a pas été à la hauteur. » 

Nabil KOUKI (ES Sétif) : « On a bien réagi en 2ème période »

« On s’est préparé dès qu’on s’est qualifié pour les phases de groupes à travers les derniers matchs et quelques matches du championnat. On a encore cinq autres rencontres à disputer, donc nous allons essayer de mieux les aborder comme ce que nous avons réussi face au Horoya AC.

Durant les 45 premières minutes, le Horoya AC était mieux positionné que nous sans oublier l’état du terrain aussi qui nous a handicapés. Mais en deuxième période, on a fait un petit réglage au milieu du terrain. C’est pour cela qu’on a eu plus d’occasions et plus de maîtrise du match. Et c’est aussi pourquoi on a eu la chance de faire le break en deuxième période… »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp