Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Amazulu sur la route du Horoya

Amazulu sur la route du Horoya

LIGUE DES CHAMPIONS – GROUPE B

C’est Pitso MOSIMANE, l’expérimenté coach sud-africain – triple champîon d’Afrique – qui a tiré au sort les clubs composant les quatre groupes des 8èmes de finale de la Ligue des Champions. Le technicien d’Al Ahly (où il a prolongé son contrat) a fixé trois derbies (angolais, soudanais et tunisien) et logé le Raja de Casablanca, l’ES Sétif et le Amazulu FC dans le Groupe B aux côtés du Horoya AC.

Pour le champion de Guinée, la mission s’annonce pour le moins compliquée. Le favori logique du groupe sera le club marocain du Raja de Casablanca. Les « vert et blanc » ont un palmarès taille XXL avec ses 32 trophées parmi lesquels 3 ligues des champions (1989, 1997 et 1999), 2 Coupes de la Confédération (2018 et 2021), 1 Coupe de la CAF (2003) et 2 super coupe dela CAF (2000 et 2019). On y ajoutera les 12 titres de champion du Maroc (le dernier en 2020) les 8 Coupes du Trône et une finale de la Coupe du monde des Clubs 2013 perdue face au Bayern de Munich pour comprendre que le Raja Club Athletic entraîné par le Belge Marc WILMOTS a tout d’un ogre.

Pour se qualifier, le Raja a éliminé le Oilers FC du Nigéria, battu deux fois 3-0.

L’ES Sétif, un géant algérien

Le second adversaire le plus dangereux pour la formation du Président Soufiane SOUARE pourrait bien être l’Entente Sportive Sétifienne. Le club algérien du coach Nabil EL KOUKI s’enorgueillit de 2 titres de champion d’Afrique (1988 et 2014) et d’une Supercoupe de la CAF remportée en 2015 à côté de ses 8 titres de champion national et des 8 Coupes d’Algérie (record). Il s’est aussi adjugé deux fois la Ligue des champions arabe en 2007 et 2008. Il est le 2ème club algérien le plus titré derrière la JS Kabylie.

Pour se qualifier, les Aigles Noirs de l’ES Sétif ont d’abord sorti Fortune FC aux tirs au buts après deux matches nuls 3-0… Puis ils ont battu 2-0 les Mauritaniens de Niadibhou qui les avait giflé 3-1 à l’aller.

Le FC Amazulu, tombeur de Mazembe…

Le troisième adversaire du HAC pourrait bien être le club surprise de ce groupe B. Les sud africains du FC Amazulu se sont illustrés en éliminant le TP Mazembe au tour précédent. Un exploit qui a fait dire à Pitso MOSIMANE : « ils peuvent battre n’importe qui… » Les « vert et blanc » de Durban n’ont qu’un titre de champion d’Afrique du Sud à avancer : il date de 1972…Cinquante ans plus tard, Amazulu coaché par Benni McCarthy entend bien se qualifier pour les quarts de finale. Même s’il vient d’être battu par Orlando Pirates (2-1) après avoir disposé de Mamelodi Sundowns (1-0) dans un championnat où il est pour l’instant distancé.

Pour se qualifier, Amazulu est allé s’imposer 3-1 à Blantyre (Malawi) contre les Nyasa Big Bullets avant d’aller sortir le TP Mazembe : 0-0 à Durban puis 1-1 à Lubumbashi.

La composition des groupes :

Groupe A: Al Ahly (Egypte), Mamelodi Sundows (Afrique du Sud), Al Hilal (Soudan), Al Merrikh (Soudan).
Groupe B: Raja de Casablanca, Horoya AC (Guinée), ES Sétif (Algérie), Amazulu (Afrique du Sud).
Groupe C: Espérance de Tunis (Tunisie), Etoile du Sahel (Tunisie), CR Belouizdad (Algérie), Jwaneng Galaxy (Botswana).
Groupe D: Wydad de Casablanca, Zamalek (Egypte), Petro Atletico (Angola), Sagrada Esperança (Angola).

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp