Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Un Horoya tout feu, tout Flamme?

Un Horoya tout feu, tout Flamme?

Au retour du Fouta, le staff n’a pas laissé beaucoup de répit aux joueurs « rouge et blanc ». Planning oblige, les séances ont eu lieu à 8h samedi et à 9h ce dimanche, sur la moquette du terrain annexe au Stade du 28 Septembre. Le travail dominical a été précédé d’un speech très tonique du vice-président Soufiane SOUARE. Digne fils de son père, Soufiane a réclamé un maximum de motivation et d’énergie pour la conquête de six points lors des deux matches à venir: contre Flamme ce lundi et lors du classico face à l’ASK dimanche.

La difficulté, désormais, sera de maintenir un haut degré de motivation pour un groupe de joueurs qui devra oublier sa déception de la Ligue des champions pour  » se sortir les tripes » en championnat. La tâche sera d’autant plus ardue que tous les adversaires des hommes de ZVUNKA joueront le match de l’année pour avoir « le scalp du champion ».

Le Fello Star fait partie de ces clubs qui rêvent de terrasser le HAC. Son entraîneur Sam DIALLO a poussé le rêve jusqu’à faire un commentaire de match très éloigné de la réalité. En effet, si le Horoya a reculé et cédé du terrain après l’ouverture du score, on se demande bien comment le coach local a pu voir son équipe dominer. Car si Germain BERTHE n’a rien eu à faire hormis se coucher sur un ballon pour « assurer », c’est au contraire le HAC qui a dominé la fin de partie, de manière brouillonne certes (dans la finition) mais incontestable pour qui avait les yeux ouverts.

A Labé, le staff a noté avec plaisir la rentrée prometteuse de  Naby KEITA en attaque. « BALOTELLI » a promis de redevenir l’artificier qu’il était avant sa blessure. Le match contre Flamme Olympique sera pour lui une bonne occasion de… flamber.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp