Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Soufiane SOUARE : « « L’effectif sera encore renforcé »

Soufiane SOUARE : « « L’effectif sera encore renforcé »

Le président du Horoya AC Soufiane SOUARÉ, nous a accordé cet entretien dans lequel il est revenu sur le parcours du club. Un HAC toujours sur le toit du championnat en Guinée, mais auteur d’une prestation en demi-teinte en compétition africaine.  Le boss Soufiane aborde également les réformes en cours afin de permettre une meilleure saison prochaine.  

Horoya à nouveau champion de Guinée. Un sentiment particulier ?

 Forcément un sentiment de satisfaction puisque comme vous le savez au-delà du titre, il ne faudrait pas oublier que ça a été un championnat relevé. Aujourd’hui le championnat guinéen progresse, et les équipes sont de grande qualité. Ça a été un challenge que de conquérir encore ce titre cette saison et ne pas oublier que c’est grâce au championnat guinéen que le Horoya arrive à se hisser dans la Ligue africaine des champions. Donc je crois que c’est un titre qu’il ne fallait pas minimiser et nous l’avons fait.

– Horoya sans concurrent en Ligue 1?

Non, je ne dirai pas que Horoya est sans concurrent dans notre championnat. La concurrence existe bien et ces dernières années, on a vu des équipes se développer. Regardez aujourd’hui l’Académie SOARi, le Milo FC , le Wakrya, le CI Kamsar, l’AS Kaloum, le Hafia etc. On a des équipes de gros calibre et d’autres qui s’améliorent saison après saison, avec des joueurs et des coaches de qualités. Ce qui rend le championnat très compétitif.

Nous avons gagné le championnat par la qualité de notre club, de nos joueurs, de notre entraîneur et tout son staff technique et même de nos dirigeants. Toute chose que nous allons bonifier davantage pendant l’intersaison afin d’être encore plus compétitif les saisons à venir.

– En compétition africaine, les résultats n’ont pas été à la hauteur de vos attentes. Quelle leçon en avez-vous tiré ?

Comme j’aime bien le dire, dans la vie tout est une question d’expérience positive ou négative. C’est vrai que le Horoya est un club très ambitieux ce que tout le monde sait. L’objectif principal pour nous est de figurer dans le dernier carré en compétitions africaines et dans le futur remporter le trophée. C’est justement pourquoi nous faisons de grands investissements et que nous nous donnons la capacité d’avoir un coach comme Lamine N’DIAYE, avec des joueurs de très haut niveau.

Après, c’est vrai qu’au vu du déroulement de la phase de poules de cette année, forcément il y a de la déception. Dans mon for intérieur, je sais très bien qu’on avait de la place pour passer. Si on revient un peu sur tout ce qui s’est passé depuis la première journée contre une équipe de Sétif prenable, on avait largement la place pour avoir de bons résultats. Même chose avec Amazulu et le Raja …

Quand on regarde les statistiques, Horoya est le club qui a tiré le plus au but.. Ici on parle de Ligue des champions et ce sont les meilleurs clubs qui participent. Tout le monde a le niveau et la différence est faite sur les détails. Et justement à ce niveau Horoya doit davantage grandir, tirer les leçons de ce qui s’est passé et travailler les axes sur lesquels il y a eu des défaillances afin de revenir plus fort la saison prochaine.

– Qu’est ce qui a réellement manqué à Horoya ?

Je pense que c’est un tout. Je ne peux pas vous cibler ou pointer du doigt des aspects défaillants. Mais je viens de vous parler de petits détails qui font basculer un match de football. Un mauvais déplacement, une mauvaise relance, une faute d’inattention, un manque de communication etc… tout ça contribue à passer à côté dans un match. Ce sont des choses à éviter au haut niveau.

Si on regarde même de grands matchs, une petite faute d’inattention fait basculer toute une rencontre. Je pense donc qu’au jour d’aujourd’hui Horoya doit tirer des leçons de tout ça.

C’est vrai on parle beaucoup plus des joueurs mais avant les joueurs il y a beaucoup de paramètres à prendre en considération. Et je pense qu’à tous les niveaux sur le terrain ou en dehors, on doit encore progresser, être objectif dans notre constat et prendre les bonnes décisions. Et capital.

– Des reformes à prévoir ?

Bien entendu il y a des reformes en cours. Nous travaillons là-dessus, c’est la fin de la saison et je crois que toutes les décisions seront mises sur la place publique pour que tout le monde comprenne. Nous souhaitons progresser, saison après saison, et surtout sur la qualité des joueurs. Au niveau de l’effectif, bien entendu il y aura un remaniement. On a déjà ciblé les différents postes à renforcer et aussi certains éléments de l’effectif dont nous souhaitons nous séparer à la fin de la saison.

Sur le plan administratif également nous sommes en train de travailler afin d’être plus compétitif. Il y a plusieurs aspects en question cela mérite une large réflexion.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp