Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Lamine NDIAYE, content mais frustré

Lamine NDIAYE, content mais frustré

Un but à zéro (1-0) tel est le verdict du classico qui a offert un 20ème titre au Horoya AC au Stade du 28 Septembre. Si la rencontre n’a pu aller à son terme , suite aux jets de projectiles des supporters de Kaloum, nous avons quand même pu recueillir les propos du technicien du Horoya AC, Lamine NDIAYE. Pour lui, l’interruption du match est un acte frustrant. Dommage qu’on n’ait pu mettre main sur Idrissa SOUMAH dit ‘’BEBETO’’, le coach de Kaloum 

Lamine NDIAYE (HAC).

« Ce n’est pas une déception mais une frustration. Je pense qu’on était en train d’assister à un bon match, ouvert et plaisant à suivre des deux côtés, sanctionnés par des occasions. Je ne vois pas maintenant pourquoi certains décident ce qu’ils ont fait. C’est vraiment frustrant et malheureux de ne pas avoir fêté le titre aujourd’hui. Mais il reste d’autres rencontres qu’on va essayer de gagner afin de définitivement et dignement fêter ce titre.A vrai dire, la première période n’était pas très bonne à mon goût. Car au milieu, on avait quelques failles. On a voulu rectifier en deuxième mi-temps. Je pense que mes joueurs commençaient à retrouver les bons repères. 0n était mieux équilibré et on allait se créer plus d’occasions. Plus le match allait avançait, plus l’adversaire allait se découvrir. Et on aurait eu des balles de contre. Alors, avec les vitesses de Boniface ou de Pape, on allait certainement faire de nouveau la différence.Ah oui s’agissant de ma défense, c’est un paradoxe. Car en Ligue 1, on prend moins de buts alors qu’en Ligue des Champions, on en a pris trop. C’est difficile à expliquer. Donc il faut continuer à réfléchir et essayer de trouver les bonnes paroles pour régler tout ça… »
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp