Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

La réserve à Bamako : Djiba KABA, le trait d’union

La réserve à Bamako : Djiba KABA, le trait d’union

La réserve du Horoya AC a bouclée sa semaine par une série de travaux consistants. Le vice-capitaine Djiba KABA était bien placé pour nous en parler, ce samedi matin au Stade GLC de Nongo. Entretien.

– Une séance très exigeante pour le groupe ? 

Comme vous avez pu le constater, nous sommes en pleine préparation du tournoi international de Bamako. Aujourd’hui, les exercices étaient consacrés à la technique. Le coach nous a dit de chercher toujours à monter en intensité. En plus, il nous a été recommandé de travailler à la maison jusqu’à la reprise, après la fin de ramadan c’est-à-dire le mardi prochain afin qu’on maintienne l’allure  avant le voyage.

– Parle-nous de l’engouement dans le groupe ?

Dans ce groupe, deux générations se sont rencontrées : celle de l’académie de Antonio SOUARÉ au nombre de 24 personnes et celle qui était déjà là ( 11 personnes )) . J’ai eu la chance d’appartenir aux deux. Donc en tant que vice-capitaine issu de ces deux familles, je pense que je suis un bon trait d’union pour mettre de la motivation afin d’avoir un bon moral dans le groupe et c’est ce que je fais. En plus, le coach m’accorde sa confiance pour assurer ce rôle important…

 – La Guinée peut compter sur votre groupe pour être bien représentée?

Bien sûr ! Avec tout ce que le directeur  Koly  KOIVOGUI nous transmet comme expériences et les actions du coach Sékou SOUMAH (Diego), je pense bien que nous allons rendre une copie propre, en digne représentant de la nation guinéenne. 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp