Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Ibrahima Sory CAMARA : « Etre le meilleur du futur »

Ibrahima Sory CAMARA : « Etre le meilleur du futur »

Les Académiciens du président SOUARE s’entraînent  5 fois par semaine, du lundi au vendredi, sur le gazon synthétique du stade annexe du 28 septembre. Après l’une des séances d’entrainement,  Ibrahima Sory CAMARA a exprimé sa joie d’appartenir à ce centre de formation.

Appartenir à l’Académie SOUARE, ça vous fait quoi ?
Je suis très heureux d’être au sein de cette grande académie parce que là on nous apprend les fondamentaux du football. Ici, la théorie et la pratique vont ensemble. En plus il y a le suivi. Ce qui nous a d’ailleurs éloignés du football de la rue qui n’est plus qu’un lointain souvenir pour nous.

Quels sont les cours qu’on  vous enseigne ?
Comme dit, la théorie et la pratique sont enseignées en même temps.
Dans les cours théoriques, par exemple on sait qu’on ne peut pas pratiquer un métier sans connaitre sa définition. Alors, on étudie le football en tant que jeu collectif regroupant deux équipes de 11 joueurs et chacun doit maîtriser les 5 gestes fondamentaux. En plus, on nous donne des cours d’arbitrage, avec les 17 lois du football et tout cela est accompagné par des pratiques sur le terrain. Comment donner la passe, marquer l’adversaire, etc,

Ton objectif personnel ?
Dans cette académie, je n’ai pas mille objectifs. C’est simple : je veux être le meilleur joueur du Horoya AC pour le futur. Et faire honneur à nos couleurs, le rouge et le blanc, et à ses milliers de supporteurs.

Comment te sens-tu avec les autres Académiciens ?
Ici on vit en famille. On n’est tout le temps ensemble à l’académie ou au dehors.  En plus nos coachs nous font comprendre toujours que lorsqu’on est dans une même équipe, on doit s’unir. Car l’union fait la force.

Quel est ton message à l’endroit du président SOUARE ?
Je profite de l’occasion pour le remercier. Grâce à lui, des milliers de jeunes ont quitté le football de rue, pour le football de l’école. Cet acte du président Antonio SOUARE restera à jamais gravé dans nos mémoires. Je lui serai personnellement toujours reconnaissant dans ma vie et je lui promets qu’on va lui faire honneur.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp