Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Kaba DIAWARA : « SANKHON doit Imposer le respect »

Kaba DIAWARA : « SANKHON doit Imposer le respect »

Le sélectionneur Luis FERNANDEZ a publié une liste de 35 joueurs présélectionnés pour la rencontre du 23 mars contre le Malawi. Deux joueurs du HAC y figurent, à savoir Ibrahima Sory BANGOURA et Ibrahima Sory SANKHON. Crédité d’un excellent CHAN au Rwanda, le jeune milieu du HAC « Zidane » a retenu l’attention du staff technique de l’équipe nationale sénior.  Pour se faire une place de titulaire, Ibrahima Sory SANKHON devra non seulement imposer le respect, mais aussi démontrer tout son talent.

Kaba DIAWARA commente la situation de « Zidane » : «  On lui a signalé qu’il a fait un très bon CHAN, et je vais me charger de le lui rappeler. Chaque fois qu’il y a un nouveau joueur qui arrive, je lui dis, tu n’es pas là pour regarder les autres. Peu importe où tu joues, l’âge que tu as. Quand tu arrives, il ne faut pas attendre dix ou quinze matchs en sélection pour montrer ton talent. Moi, pour mon premier match en sélection j’ai marqué. Il faut arriver et marquer les esprits. Tu dois te dire « Ecoute, moi je viens d’arriver et je respecte tout le monde.  Mais,  je vais vous montrer que j’ai de la qualité… »

Je lui avais dit  au CHAN, qu’on allait certainement l’intégrer. Maintenant il fait partie des 35 (présélectionnés), et on attend de voir pour la liste des 23. S’il fait partie des heureux sélectionnés, il va falloir qu ’il se sente à l’aise », fait encore remarquer Kaba DIAWARA.

Ibrahima Sory SANKHON, ne devrait avoir aucun mal à prendre ses marques  au stade du 28 septembre. Mais avant, il faudra qu’il soit sur la «  short list » de l’entraineur.

«  Comme le match est en Guinée, il n’aura pas de problèmes pour les repères au stade du 28 septembre. Ce sera à lui maintenant de montrer qu’il n’est pas timide, et que même s’il respecte tout le monde, qu’il montre déjà sa qualité et son caractère. Parce que c’est une affaire de caractère et de mental. Quand tu arrives dans un groupe comme ça, il faut t’imposer. S’il fait partie des 23, il faut qu’il rentre tout de suite dedans, et espérer une deuxième ou une troisième sélection », affirme-il.

La voie est tracée. Bonne chance au « Zidane » de l’équipe de Matam !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp