Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Victor ZVUNKA : « On sait tout sur l’AS Douanes »

Victor ZVUNKA : « On sait tout sur l’AS Douanes »

Dans une ambiance à couper le souffle entre  le staff du champion de Guinée et la presse nationale,  Victor ZVUNKA  a lancé les débats :  « Ce  match est important, nous sommes tous sur une position de qualification  dimanche après-midi. Toute l’équipe aura derrière elle le soutien du public qui n’a pas connu de match international officiel depuis deux ans. Nous avons à l’esprit de donner  satisfaction  à tois ces gens et aux observateurs du foot guinéen. L’effectif s’est bien  préparé. Il a fallu avoir beaucoup de volonté pour jouer  à Kamsar, on n’a pris les trois points,  c’était l’essentiel. Privés du choc contre Kaloum, nous avons au  moins organisé une rencontre contre  les juniors, en vue de sauver la semaine »

Travail axé sur la recherche d’efficacité

Pour le préparatifs de cette confrontation , Victor ZVUNKA  a expliqué les axes de travail  : «  Nous avons privilégié la finition, les phases d’approche dans le camp  adverse, les relais pour se procurer des occasions. Aussi l’efficacité, surtout  la pelouse du 28 Septembre, car au Sénégal (Mbour) , nous avons joué sur un gazon synthétique. Là, on pourra donner de la vitesse au ballon, à nos enchainements… »

« A deux jours du match, j’ai tous mes joueurs et je sais aujourd’hui, pour avoir aussi travaillé sur ce point, que j’ai bon nombre de joueurs capables de tirer les penaltys. J’aime bien l’exercice, ça permet de faire un petit concours, à chaque fois, pour détecter  le meilleur »

ZVUNKA est bien informé sur l’adversaire et il le confirme : « Vous savez  avant Mbour,  j’avais des informations sur l’adversaire. J’ai eu l’occasion de regarder un match  des Douaniers face au Casa Sport en championnat, moi-même j’ai vu la rencontre face à Ouakam. Nous savions que notre rival a des   joueurs de grand gabarit, jouant en première intention. C’est ce qu’on a vu  à Mbour,  ils se sont basés sur leur puissance athlétique pour nous fatiguer, Dieu merci Khadim  N’DIAYE  a arrêté des balles importantes. Nous allons faire attention à toutes  les balles à 30 m, et surtout surveiller leur n°11 GASSAMA. Sachant tout ça, à nous maintenant de nous adapter…»

Qualifiant le 0-0  de score piège à la fin du match , ZVUNKA est prudent  au retour : « Vous savez à la fin du match au Sénégal, on n’avait dit que c’était  un bon résultat, on était satisfait. Ce score laisse toutefois la possibilité à l’adversaire de marquer 1 but, en vue de nous mettre la pression. C’est un match important, pour le Horoya dans sa vie en campagne africaine. Nous avons fait un travail au quotidien, nos attaquants avaient besoin de temps, aujourd’hui les 4 de devant pourront essayer de faire la différence, en plus de Daouda CAMARA de l’autre côté soit MALLE  ou   KEITA. Je pense aussi à  Oscar TAHI, qui commence à retrouver la confiance petit à petit. lors du dernier match de Ligue 1, il a marqué deux buts face à l’ASFAG… »

 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp