Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Khadim NDIAYE face à ses frères : « Des Douaniers redoutables »

Khadim NDIAYE face à ses frères : « Des Douaniers redoutables »

Horoya face à l’A.S. Douanes du Sénégal, votre réaction ?
L’A.S. Douanes est un grande club au pays, en plus une équipe sacré champion du Sénégal l’an passé. Je la connais parfaitement , elle fait partie des équipes phares du championnat sénégalais. C’est une équipe très bien structurée, bien organisée, comme le Horoya et sa grande ambition pour le changement du football guinéen. C’est une équipe sénégalaise qu’on va redouter. Franchement , parce que j’ai eu la chance de jouer làba , pendant plusieurs années , j’ai regardé l’A.S.DouaneS jouer avec une connaissance approfondie DE son effectif. J’ai des amis , des frères au sein de cette équipe , le coach Karim Séga DIOUF m’a entrainé également en sélection. De toute les façons, nous aussi on se prépare conséquemment pour ce match ,qui aura lieu dans trois mois. Je demande à mes coéquipiers de bien jouer les matchs du championnat pour être en jambes en vue de se qualifier à Dakar.

Que peut-on attendre de Khadim N’ DIAYE dans cette campagne africaine ?
C’est ma troisième campagne africaine, la première (2013) on n’a été jusqu’une minute des phases de poule mais l’arbitrage a joué contre nous, d’ailleurs on nous a volé. L’année précédente, on n’a pas eu de chance dans la coupe de la CAF, après le 1er tour on a été éliminé par les Algériens de l ASO Chlef parce qu’a cause d’Ebola, on était obligé de jouer toujours à l’extérieur, et EN compétitions africaines les matchs se gagnent souvent à domicile .

Cette année, on aura l’avantage de recevoir chez nous. Avec le soutien de notre public, ça ira. Ce tirage nous est favorable, il suffit seulement qu’on se concentre pour gagner les trois premiers matchs, en vue de se qualifier pour la phase de poules qui change l’indice CAF de la Guinée. En tout cas, je ne doute pas un instant que mon club saura se qualifier. Entrer dans le carré d’as peut être difficile, mais le premier tour non…

Satisfait de l’effectif actuel du HAC ?
Oui, très satisfait de l’effectif et du recrutement. Seulement , il faut connaitre que toute les grandes équipes très modifiées peinent au début de leur championnat,sans oublier que la nôtre a été rajeunie à 95%. Quand il y a beaucoup de nouveaux, les automatismes peinent du temps à s’installer. En outre, avec le départ de l’entraineur, la relève est assurée par Cédric ROGER , qui accomplit avec aisance son boulot. On va l’accompagner pour gagner les rencontres prochaines…

Le championnat guinéen par rapport à celui du Sénégal ?
Le championnat guinéen est très technique, celui du Sénégal beaucoup plus tactique. Ça veut dire qu’il y a davantage de bons entraîneurs au Sénégal qu’en Guinée. Là-bas, tous les clubs ont des entraîneurs qualifiés à la différence d’ici où l’on ne peut citer que 3 ou 5 entraîneurs .Au Sénégal pour être entraîneur il existe une grande exigence. Cela fait partie des facteurs à corriger pour la progression du football guinéen. J’espère avec cette ligue pro-ayant à sa tête un passionné du football ,comme Antonio SOUARE – tout ira bien, pour le bonheur de la jeunesse africaine qu’il a toujours prôné.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp