Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

BANGOURA (Guinée) apprécie, MASHIMA (Rwanda) complimente

BANGOURA (Guinée) apprécie, MASHIMA (Rwanda) complimente

Kanfory Lappé BANGOURA : « Les gars ont été très costauds »

« Au-delà du discours, on a fait l’analyse vidéo des matchs du Rwanda. On a constaté que c’est une équipe qui a beaucoup de qualité sur les côtés. Pendant la dernière séance d’entraînement, j’en ai tenu compte. Je me suis préparé sans une sentinelle devant la défense. Cela m’a permis, à la veille de la rencontre, de préparer une séance où les latéraux pouvaient aider les milieux. Comme vous l’avez vu, en plein match, je dois jouer en infériorité numérique. C’est comme si c’était prévu.

Dès que le carton rouge est sorti, j’ai changé de stratégie et de schéma tactique. J’ai repositionné Mohamed KOUMBASSA et Morlaye SYLLA comme deux récupérateurs. J’ai dit au groupe qu’il ne fallait pas oublier les objectifs et surtout qu’il ne fallait pas rendre notre séjour désagréable, c’est-à-dire qu’on ne devait pas perdre. Quand on perd, je ne sais comment ça se passe dans les autres pays, mais en Guinée c’est autre chose. Ça devient désagréable parce que tout le monde aime le foot. Quand on joue, tout le monde est dans la rue…

Je leur ai dit de se rappeler de cela. Donc, il ne faut pas perdre ce match, prenez courage, continuez à courir et soyez intelligents. Ils ont respecté les consignes sur le plan tactique, mais en plus ils ont été très costauds sur le plan mental… »

Vincent MASHIMA : « Je félicite la Guinée »

 « La meilleure équipe a perdu. Parfois on gagne et parfois on perd. Ça fait partie du football. On n’est pas les seuls à avoir perdu dans cette compétition. Nous perdrons et gagnerons d’autres matches. Au final, c’est une seule équipe qui gagnera le trophée. Sinon, je dois dire qu’on avait la meilleure équipe quand même.

Mais je dois féliciter la Guinée. Les Guinéens ont bien joué. Ils ont été agressifs. Ils ont saisi leur chance. Nous, on ne l’a pas fait.

C’était un match très compliqué. On aurait pu prendre l’avantage. Malheureusement, on n’a pas su transformer les occasions qu’on s’est procuré. Eux ils ont mis leur coup franc au fond… »

Précisons que la Guinée affronte le Mali ce mercredi 3 février pour la première demi -finale du CHAN Cameroun 2020 à 15h temps universel au Stade de la Réunification de Douala. La seconde demi-finale opposera le Cameroun et le Maroc le même soir.

 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp