Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

ZVUNKA heureux, IBINGA dépité

ZVUNKA heureux, IBINGA dépité

Victor ZVUNKA : « Cette équipe nous a posé des problèmes »

« En début de match on a eu une bonne maîtrise du jeu donc on leur a posé pas mal de problèmes, parce qu’au milieu de terrain on ressortait bien le ballon, on se projetait très vite vers l’avant, même si on n’avait pas beaucoup de situations dangereuses. Mais on était en possession du ballon et ce sont eux qui couraient après la balle. Et au bout de vingt minutes le fait d’avoir joué avec deux attaquants, le fait d’avoir joué avec deux ailiers nous a obligé de reculer. Eux ils ont la possession de la balle, ils nous ont bien embêtés parce qu’ils ont joué dans la profondeur. C’est d’ailleurs ce qui leur a occasionné en première mi-temps deux belles occasions.

Après nous on a essayé de gérer.  En deuxième mi-temps on a été un peu mieux, le ballon on l’a eu un peu plus souvent. On a eu quelques situations dangereuses avec un coup franc qui est renvoyé par le poteau, et deux autres situations mal négociées. Il faut reconnaitre que cette équipe nous a posé des problèmes. Après une défaite à la maison il fallait qu’ils se rachètent, mais surtout prendre des points. Pour nous c’était aussi un peu le couteau sous la gorge, parce que si on ne venait pas faire un bon résultat ça allait être difficile de se qualifier », dixit Vic.

Kevin IBINGA : « Les carottes sont cuites »

mounana

« On s’attendait à un match vraiment difficile, alors on a tout fait pour mettre le Horoya en difficulté. La différence s’est faite au niveau de l’efficacité. En football ce qui compte c’est l’efficacité, tant pis si tu joues bien ou pas. Avec le respect que je dois au Horoya, ils n’ont vraiment pas été supérieurs à nous ce soir. Sauf au niveau technique peut-être pour sauver le ballon. Sinon cette équipe ne s’est pas créé de véritables occasions. Sur le contenu du match ils ont une demi-occasion et ça fait but. C’est justement ce qui fait la différence entre une équipe qui aspire à aller loin et une autre qui va en rester là. Quand vous dites que c’est terminé, on va être honnête en disant que  « oui les carottes sont cuites », regrette le jeune entraineur du CF Mounana.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp