Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Yamodou TOURE : un nouvel AUBAMEYANG ?

Yamodou TOURE : un nouvel AUBAMEYANG ?

Tu as livré ton premier match de la saison en Ligue 1 contre l’ASK, un moment particulier ?

Oui ! Et je tiens à remercier le coach, qui m’a fait confiance pour jouer contre l’AS Kaloum. C’était mon premier match et mon premier classico, donc j’étais super content. Parlant de ce match, beaucoup de gens disaient que le Horoya n’est pas en forme, et qu’on allait perdre. Mais nous, on est bien mentalement depuis un petit moment. Le coach n’a cessé de nous dire que, maintenant qu’on est éliminé de la Champions League, on doit tout donner en championnat si on veut rejouer cette compétition africaine l’année prochaine.

– As-tu ressenti de la pression, avant de fouler la pelouse ?

Je n’avais aucune pression lorsque je m’apprêtais à rentrer.  Le coach m’a dit: tu joues ton football, tu ne te mets pas de pression. Tu montes, après tu descends. J’ai même eu deux occasions, mais j’ai malheureusement fait les mauvais choix. C’est compréhensif,  car c’était mon premier match en championnat, et mon premier classico.

– Est-ce qu’il y a un joueur international en qui tu te reconnais ?

Les fans m’appellent WELBECK (Arsenal), mais moi je veux être comme le Gabonais OBAMEYANG (Dortmund). C’est un joueur que j’aime pour sa rapidité et pour son physique.  J’apprécie également Gareth BALE (Real Madrid), et  je crois que j’ai des qualités semblables à celles de BALE. C’est la vitesse et la vivacité dans le jeu. J’ai pour moi la technique, et c’est peut-être ça la différence. Le coach me parle aussi de tous ces joueurs, et il pense que je peux faire comme eux.

– Peux-tu nous parler de tes défauts et de tes qualités ?

L’entraineur me dit toujours d’être mentalement fort, et de toujours lever la tête. Je pense que c’est à ce niveau-là, que je dois m’améliorer. Contre l’ASK par exemple, j’ai eu deux balles d’occasion de but, mais je n’ai pas pris l’information pour  faire le bon choix. Sur l’une de ces  actions, je devais donner la balle en profondeur pour DIPITA. Mais, j’ai cherché MANDELA. C’est parce que je n’avais pas assez vite levé la tête. Le coach pense que, si je réussis à corriger ça, je serai un grand joueur. Par contre, ma qualité c’est la rapidité et les frappes. Je suis très fort dans ses exercices.

– Que fais-tu en dehors des entrainement, disons durant tes temps libres ?

Je m’entraine seul, je fais du footing surtout pour garder la forme. Le plus souvent, je lis, j’aime beaucoup lire. J’ai même un livre de foot  » Tactique individuelle du joueur » que je ne cesse de parcourir. Je rappelle que c’est aussi un conseil du coach. Au lieu de vagabonder, je préfère m’occuper. Et mener une vie bien réglée, Chaque nuit, je pars au lit entre 22 H et 22 H-30. J’apprends à être professionnel.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp