Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Victor ZVUNKA : « Il y a des choses qui m’embêtent »

Victor ZVUNKA : « Il y a des choses qui m’embêtent »

« On a fait une très bonne première mi-temps, malheureusement encore une fois à l’approche des vingt derniers mètres, tu te présentes devant le gardien, mais tu ne cadres pas. Tu ne joues pas sur le bon tempo, tu oublies tes partenaires, alors tu ne marques pas. La deuxième mi-temps j’en parle un peu moins, même si le début a aussi été intéressant.  Mais, tu tapes deux fois la barre,  il y a un penalty dans les dernières minutes qui n’est pas sifflé et des occasions ratées. Il y a certains joueurs qui dorment encore, mais ils peuvent s’améliorer. Boniface aussi on ne le voit pas assez dans le jeu, il n’est pas assez tranchant, il n’est pas dans même tempo que les autres.

Après, si on réussit à se servir de BAFFOUR (joueur ghanéen à l’essai) au milieu de terrain, ça devrait être plus intéressant. On a rencontré une équipe bien organisée et qui ne voulait pas perdre. Donc, ça a été agressif, méchant, l’arbitre était complètement à l’envers. Mais, ce n’est pas la première fois qu’on est contre nous. Ce qui m’embête, c’est que ça se répète de match en match. On dirait qu’il y a des règlements de compte… Mais, on va faire avec et essayer de déployer du jeu, et puis tout faire pour être plus efficace » fait comprendre Vic.

Au cours du match il y a eu une bagarre presque générale. Au coup de sifflet final, ZVUNKA a refusé de serrer la main du coach adverse Maléah CAMARA. Il s’en explique…

« On fait un match amical, donc ça veut dire un match d’entrainement. Donc, je ne regarde pas chez l’adversaire ou chez moi, pour savoir qui entre ou qui sort. Si tu as un blessé que tu le remplaces par un autre joueur qui a déjà joué, ce n’est pas un problème. C’est un match amical, donc ça veut dire qu’on fait jouer n’importe qui.

Il dit que c’est interdit, mais il faut qu’il comprenne que dans certains endroits ça se fait très souvent. On ne regarde pas le nombre de remplaçants, ce qui est le plus important c’est que l’intégrité des joueurs soit respectée. Vous avez vu que dans le dernier quart d’heure, des joueurs se sont un peu chauffés. Moi j’ai été intelligent en sortant MANDELA, qui a eu une prise de bec avec un joueur adverse (Mamadou Pathé BARRY), mais lui n’en a pas fait autant de son côté. J’ai sorti mon joueur pour que ça se calme, donc il devrait comprendre cela au lieu de me reprocher d’avoir fait rentrer Boniface qui avait déjà joué en première mi-temps.

Quand on est au haut niveau, il faut savoir réfléchir, et non pas se dire qu’on joue contre Horoya, et donc il ne faut pas prendre de but ».

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp