Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Sékou Ahmed DOUMBOUYA, plein d’ambition

Sékou Ahmed DOUMBOUYA, plein d’ambition

Quel  enseignement as-tu tiré de la Ligue 2 ?
Je vous assure que jouer en Ligue 2 m’a permis d’avoir une expérience, en tant que jeune venant tout droit  de l’académie. J’avais en tête  de venir apporter un coup de main à cette équipe de Bâté, mais être un titulaire incontestable je n’y avais pas du tout cru à l’époque. Le travail abattu lors du regroupement nous a permis de progresser. J’ai gagné ma place lors de ma première sélection face à Fria sur le terrain annexe, et je l’ai gardée depuis jusqu’à la fin des onze journées. Ce qui me reste à faire, maintenant c’est me battre  pour ne pas perdre cette place dans un club où il existe une véritable concurrence.

Un bilan de votre participation en Ligue 2 ?
Je pense à la différence de quelques amis de l’académie, j’ai eu un bon temps de jeu avec 900 minutes soit dix matchs sur les 11 premières journées. Ma position de milieu ne m’a pas donné la chance de marquer des buts, mais j’ai donné trois passes décisives, l’une  contre Loubha FC (un  gagné 2-1) et deux contre Lelou FC, c’est pourquoi je dis que j’ai tenu mon rôle

Quel match vous a posé le plus de problèmes ?
De façon générale ce n’était pas facile. J’ai compris dès mon premier match que l’académie est très différente de la ligue 2. A l’académie ce sont des  matchs amicaux, en championnat c’est une lutte farouche pour la montée ou le maintien. Le match contre Loubha FC fut celui qui m’a beaucoup fatigué, par ce que j’ai eu des contacts, cela du fait que  je n’avais  pas cerné les consignes de l’entraîneur. Mais finalement les autres rencontres, je me suis rattrapé avec un rétroviseur sur les cours du coach KOUROUMA à l’AFAS. Je crois bien comme mon idole, Luka MODRIC, que je pourrais bien gérer la phase retour.

 Quelle est votre relation avec les anciens de l’AS Batè ?    
Nous avons développé une très bonne relation, facilité par notre regroupement avant le coup d’envoi du championnat. A présent nous sommes devenus une véritable bande des copains, donc pas de problème.

Quelles ambitions pour la phase retour ?
C’est de rester d’abord titulaire comme la phase aller, aussi me battre au niveau de mon secteur et ensuite pousser Bâté en Ligue 1.Tout cela ne va être possible que grâce à un travail d’équipe.  Aujourd’hui Dieu a fait que nous sommes tous là, donc on doit tous œuvrer pour le bonheur de ce club. Je ne vais pas finir sans remercier notre président qui oeuvre au développement du football guinéen.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp