Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Mohamed Maleya CAMARA: «Jouer la Coupe à fond»

Mohamed Maleya CAMARA: «Jouer la Coupe à fond»

Renaissance FC en Ligue 1, quel est votre sentiment ?

Le club vient de loin, alors monter en Ligue 1 entraîne un sentiment de joie et de fierté, encore accentué en raison de mon jeune âge. Faire monter un club en ligue 1 devant tant d’autres entraineurs plus diplômés que moi, cela entraîne forcément un sentiment de joie

– Parlez-nous du parcours de votre équipe cette saison ?

Renaissance FC était passé près du titre l’an dernier, mais on avait commis une grosse erreur par ce qu’on n’avait voulu respecter la logique d’un club du football, c’est-à-dire faire 3 ans pour bien se préparer. Cela m’a donné un stage en France, après les recommandations m’ont été faites de continuer à tirer des leçons et voilà, cette année je retrouve la ligue 1. Donc j’ai compris les conseils de Valencia, j’ai mis tout ça en application et le résultat est là. Mon équipe ne possédait pas un grand attaquant et souffrait d’une mauvaise organisation de la défense. On a corrigé ça, c’est pourquoi j’ai eu une équipe fiable qui a réussi la montée.

– Quelles sont les équipes qui vous ont créé des difficultés ?

Ce sont les équipes de Conakry, entre autres le Santoba, le FC Séquence, l’AS Baté, Nafagui et l’Etoile de Guinée. A l’intérieur seul Lélou FC nous a beaucoup fatigués, parce qu’à Lelou aucune équipe n’a gagné sauf FC Renaissance. Avec cette victoire, c’était vraiment notre match de l’histoire du club en ligue 2 parce que, non seulement il avait fallu de l’endurance mais aussi parce que chacune des deux équipes voulait gagner.

– Le bilan de votre saison en chiffres?

A la différence des années précédentes nous avons eu cette saison 13 victoires, 6 matchs nuls et 3 défaites. Nous avons marqué un total de 33 buts et encaissé une dizaine de buts, donc on n’a pas la meilleur attaque et la meilleur défense, mais l’essentiel c’est notre montée en ligue1.

– Avez-vous rencontré des difficultés ?

C’est sur le plan tactique que j’ai eu beaucoup de difficultés, mais sur le plan financier, franchement, j’ai eu un président dans l’ombre, M. Abdoul Karim DIALLO qui nous a permis cette conquête du titre. Vous savez chaque équipe cherchait à accéder en Ligue 1, donc cela a donné du fil à retordre à chacune d’elles, ça revient à dire que toute nos rencontres ont été très difficiles.

– Qu’en est-il des préparatifs de la Coupe nationale ?

Nous sommes en train de bien nous préparer pour la Coupe nationale, nous avons conclu des matchs amicaux. Par exemple contre le Fello Star de Labé pour voir si nous sommes toujours en jambes avant de démarrer la coupe.Cette année nous sommes sûrs et certains que nous allons aller de l’avant. Nous visons même les ¼ de finales ou demi finales…

– Vos remerciements ?

Je remercie mon président de club qui à mis tous les moyens possibles pour que Renaissance FC accède en ligue 1, ma femme qui ma soutenu – c’est le bon moment de la remercier – sans oublier l’ensemble de nos infatigables supporteurs.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp