Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Mohamed AZIZ : « Nous avons 3 gardiens de talent »

Mohamed AZIZ : « Nous avons 3 gardiens de talent »

Très souriant au cours de notre entretien, AZIZ  a commencé par nous décrire les conditions dans lesquelles il travaille : « Depuis que je suis venu dans ce club, je me plains de rien, par ce qu’on a un très bon staff, un entraîneur expérimenté, accompagné d’un préparateur physique qui connait bien son métier, et l’ancien gardien Kemoko CAMARA qui s’occupent des gardiens avec moi. Au HAC, pas de difficulté particulière par ce que c’est un club avec un grand président, qui investit bien plus que les présidents des clubs marocains, qui ont souvent des problèmes de matériels, mais ici nous sommes dans un climat de confiance réciproque, cela nous permet de bien travailler, en toute sérénité… »

Parlant des portiers qu’il a sous sa coupe, Mohamed AZIZ est très élogieux : « J’ai de grands gardiens au Horoya AC. Khadim NDIAYE qui est avec son équipe nationale du Sénégal, et Germain BERTHE, international également, avec lequel  nous travaillons pour réussir son intégration. Et enfin le jeune Moussa CAMARA qui monte bien en puissance et qui représente l’avenir. Trois éléments de grande valeur, c’est pourquoi je peux vous dire que  notre équipe  n’a pas un  problème de gardien de but à ce jour » a-t-il témoigné.

AZIZ nous a confié son engagement de travailler sans relâche pour contribuer à la progression du HAC : « Grâce  à Dieu je vais continuer à aider l’équipe, en m’occupant bien de mes gardiens. Je vous affirme qu’il n’y a pas de différence de valeur entre un gardien européen et un gardien africain. C’est une somme de petits détails, dans la préparation et le comportement, qui les différencient. Je promets que  mes gardiens seront à mesure de le prouver, de montrer ce dont ils sont capables pour que le Horoya AC conserve le titre de champion de Guinée et décroche des titres majeurs. Je fais une totale confiance à nos gardiens. »

Parlant de son président : « Je n’ai jamais vu un président comme Antonio SOUIARE. Chez nous, au pays, il y a la commune urbaine et le gouvernement qui soutiennent les clubs, mais  ici c’est le contraire. Je tiens à vous dire qu’Antonio SOUARE est le meilleur président même comparativement  aux présidents de clubs marocains. Quand vous voyez aussi ce qu’il construit du côté de Dubreka, avec un centre sportif à dimension  internationale d’où sortiront des jeunes capables de faire carrière, vous voyez que j’ai raiuson de dire que notre président est le meilleur. C’est la raison principale pour laquelle je suis  ravi de travailler au sein du Horoya AC, avec un patron qui ne lésine jamais sur les moyens…»

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp