Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Les compliments d’Antonio SOUARE

Les compliments d’Antonio SOUARE

« Vous avez honoré ce que vous avez dit, même si ça n’a pas été facile. Les matchs pareils sont toujours difficiles, mais à la fin, il faut avoir un plus. Comme l’a dit le roi Pélé ‘quand l’adversaire te marque deux buts, cherche à en marquer trois, donc quand l’arbitre siffle la fin tu as un plus…’  Ce but vaut une grande victoire parce qu’on va en phase de poules ». 

La direction est très soucieuse de la santé comme de la vie du groupe, le propriétaire et le président ne badinent jamais sur les moyens :« C’est vrai on a joué dans des conditions très pénibles avec beaucoup de blessés. Vous avez tenu jusqu’à la fin. Maintenant soyez tous prêts, un médecin vient de la France pour  vos  soins adéquats. Mais aussi les médicaments appropriés pour votre santé. Je suis avec vous, le Horoya c’est ma vie, c’est pourquoi je suis derrière vous nuit et jour. Même si je suis ailleurs, j’ai une oreille et un œil à Conakry. Donc votre santé, votre avenir j’en suis responsable à 50 % et les autres 50% mon fils Soufiane en est aussi responsable puisque c’est lui président. Mais comme il n’est pas là, je préfère le remplacer et vous rassurer ». 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp