Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Le Syli dans l’œil des cadres du HAC

Le Syli dans l’œil des cadres du HAC

Moussa Sifo CAMARA :  « Continuer à construire »

« Nous sommes tous contents de cette victoire, car elle devrait marquer le début d’une nouvelle ère de développement de notre football avec le nouveau président de la fédération et toute son équipe. Sur les deux matchs amicaux, j’ai noté un très bon comportement des poulains de Kanfori Lappé BANGOURA, malgré quelques imperfections qu’on doit encore corriger. Mais il faut savoir que gagner contre le champion d’Afrique ne veut pas dire qu’on a une grande équipe. Nous devrons continuer à construire notre équipe, chercher les joueurs qui veulent joueur, pas seulement ceux qui savent jouer, c’est-à-dire des éléments très motivés pour les couleurs nationales. Je pense qu’avec la garantie que représente M. Antonio SOUARE nous aurons beaucoup de candidats qui voudront jouer dans un bref délai » a-t-il estimé.

Pour ce qui est de la prestation des joueurs du HAC, il a noté : « Je pense qu’ils nous ont encore honoré, car vous avez vu les trois ont tous été titularisés pour un match ». SANKHON a le plus joué (90+20), cela prouve qu’au club on ne badine pas avec le travail, le staff du HAC est au diapason. Lappé BANGOURA aura un très bon milieu avec SANKHON associé à d’autres comme on l’a vu face au Gabon avec BALDE. Le hic, c’est au niveau des gardiens, mais cela aussi va être corrigé, c’est l’une orientation de la nouvelle politique de la fédération:  » la formation des formateurs en vue de former les acteurs ».

Cheick Oumar SAVANE: « Les locaux doivent être nombreux »

« Je ne suis pas complètement optimiste, j’aurai souhaité que continue la recherche de joueurs, avant les phases éliminatoires de la CAN 2019. Mais ce qui est important, c’est que les éléments sélectionnés ont fait ce qu’ils pouvaient. Maintenant, moi j’ai un principe selon lequel les joueurs locaux doivent être aussi très nombreux dans la sélection. Deux catégories : des joueurs professionnels motivés et ceux résidents en forme maximale (un nombre important). Il faudrait aussi savoir tant qu’on a peur de perdre on ne gagnera jamais. Déjà cette fois avec 5 joueurs, on voit qu’il existe des possibilités de sélection ! C’est aux jeunes de mettre en tête qu’ils pourront tous être sélectionnés » a-t-il conseillé.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp