Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Le Horoya dominateur, mais…

Le Horoya dominateur, mais…

Le scénario attendu, avec un Horoya territorialement dominateur et un WAC misant sur des contres rapides a été respecté. Les statistiques donnent 61% de possession de la balle contre 39% au WAC…

Côté marocain, OUNAJEM (17e) et EL KAABI (tête par-dessus la transversale 75e) ont manqué le peu d’occasions de leur formation. Pour le reste, hormis quelques balles dégagées du poing, Moussa CAMARA n’a pas été très inquiété.

Côté guinéen, Yacouba BARRY a été serré de près par plusieurs défenseurs. Et quand il leur échappait, son tir survolait la barre (48e) sur un service de Morlaye SYLLA. Mais c’est surtout en première période, par l’accumulation de passes imprécises et les erreurs techniques individuelles, que le champion matamois a raté le coche.

On n’oubliera pas que le Wydad n’a toujours pas encaissé le moindre but en quatre rencontres de la poule.

Le HAC a aligné:

Moussa CAMARA – Alseny CAMARA, Salif COULIBALY, Oula Abass TRAORE,
Khadim DIAW – Dramane  NIKIEMA , Morlaye SYLLA ,  Mohamed Djibo
WONKOYE  –  Ocansey MANDELA ( puis Siméon BOLAJI 64e), Boniface HABA (
puis Mohamed COUMBASSA 80e) , Yakhouba Gnagna BARRY.
Remplaçants : Robert ONDOGKARA, Abou Mangue CAMARA, Godfred ASSANTE, Baffour SEBE,
Enock Atta AGEYI.

Horoya et Kaizer Chiefs toujours au coude à coude

Déjà qualifié, le WAC marocain renforce sa position de leader de la poule C avec 10 points (+7 buts) devant le Horoya 5 points (0) et les Kaizer Chiefs 5 points (-2) qui ont sorti un 0-0 chez Petroleos de Luanda, lesquels ferment la marche avec 1 point (-5).

Pour le HAC, la rencontre face aux Kaizer Chiefs le 9 Avril devient de plus en plus importante.. ;

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp