Porter le maillot est un honneur, le mouiller est un devoir!

Lamine NDIAYE et BANCE veulent la qualification

Lamine NDIAYE et BANCE veulent la qualification

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

 Lamine NDIAYE : « On est venu pour jouer »

« C’est vrai que c’est un match important pour les deux équipes mais pas décisif. En ce qui nous concerne, il suffit d’une victoire pour assurer notre qualification pour les quarts de finale. Ayant déjà joué cette équipe et malgré la victoire (1-0) la dernière fois, nous savons qu’il s’agit d’une très grande formation. Je pense qu’ils vont tout faire pour passer devant puisqu’ils sont deuxièmes derrière nous. Ils veulent être à égalité de points avec nous, donc ils vont tout donner. Je sais aussi qu’à Conakry il leur manquait des joueurs importants qui vont certainement jouer. Ceci dit, nous on n’est pas venu ici en victime désignée. Bien au contraire, on est venu pour assurer la qualification, sachant bien que le match sera extrêmement difficile.

A l’aller, le score était étriqué (1-0) et nous on était dans l’obligation de gagner. Alors on a hésité entre continuer d’attaquer où bien défendre l’acquis. Cela nous a rendu un tout petit peu fébriles et on a oublié l’essentiel c’est-à-dire le jeu. En première mi-temps, on avait accepté de jouer avec plusieurs occasions qu’on n’a malheureusement pas pu concrétiser. Aujourd’hui c’est un autre match à Bamako avec peut être des compositions d’équipes différentes. Les deux équipes se valent et j’espère qu’on va assister à un bon match de football.

On est venu pour jouer et je pense que le résultat passera par le jeu. »

Aristide BANCE : « Rester premiers »  

« Je pense que ça va être un match très serré. Nous avons gagné à Conakry mais ici ça va être un autre match. Ils sont chez eux, à la maison ils vont attaquer mais nous aussi on est venu chercher le résultat. Nous sommes très motivés et nous avons confiance en nous, avec une belle ambiance dans le groupe. Dimanche on ira au combat. Après le match, on doit pouvoir dire que Horoya est toujours premier du groupe. C’est ce que nous sommes venus chercher ici, à Bamako ».

Je pense qu’il faut qu’on reste solidaire comme on a l’habitude de le faire. Depuis l’arrivée du coach on a beaucoup développé l’esprit d’équipe et c’est ce que nous allons continuer à faire. Nous sommes à l’extérieur, nous avions déjà joué le Stade Malien ici à Bamako, on connaît l’état d’esprit du football malien et on s’est préparé en conséquence. Nous rentrerons avec un bon résultat chez nous.

Nous sommes à la quatrième journée. Nous sommes déjà à trois matches sans encaisser et on a envie de terminer ce tournoi sans prendre un but.. ».

More to explorer

Pas de carton rouge pour les Matamkas

Dans sa « remontada » pour retrouver sa place dans le fauteuil de leader de Ligue 1, le Horoya AC a régulièrement disputé des

Quelques stats du Horoya AC

Depuis le coup de sifflet final du match contre la SOAR Académie sanctionné par une victoire (2-0), le coach Mamadou Lamine NDIAYE a donné congé aux