Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Koumba TRAORE, souhaite que la fête ait lieu sur le terrain

Koumba TRAORE, souhaite que la fête ait lieu sur le terrain

Koumba fait le point :  « Comme les autres années, ce 8 mars reste une grande fête. D’ailleurs, notre patron nous a accordé un congé d’une semaine pour profiter de la fête avec nos familles. Malheureusement, c’est un congé qui n’aura pas d’effet concret dans la mesure où le Horoya doit recevoir le Wydad de Casablanca en match retour de la poule C. Donc pas de repos en raison des urgences du boulot ».

Toujours derrière son ordinateur, au sein d’une administration sportive où les collaborateurs masculins restent largement majoritaires, Madame KEITA (Koumba TRAORE) enchaîne : « Dans l’exercice de mes tâches, Dieu merci j’ai eu des chefs qui me comprennent bien, sans contrainte. Mon mari aussi me donne toute la latitude afin de bien exercer mon travail. Avec les autres collaborateurs également, tout se passe bien, il n’y a aucun problème. 

Le respect réciproque est là, la compétence est toujours félicitée et encouragée, pas d’ennui entre nous. En tout cas, le courant passe très bien. Je remercie Dieu »

Les souhaits de Koumba sont simples : « A travers cette fête, je souhaite que nous l’emportions face au Wydad AC lors du match à venir… »

 Son dernier mot : « Je dirai bonne fête à toutes les femmes du monde, particulièrement à ma très chère mère, pour laquelle je vais prier pour le repos de son âme. Amine »

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp