Porter le maillot est un honneur, le mouiller est un devoir!

Karel BROKKEN parle de Brefo et MANDELA

Karel BROKKEN parle de Brefo et MANDELA

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Quel souvenir gardez- vous de Brefo et MANDELA ?
Ils sont arrivés chez nous à l’âge de 12 ans. Nous sommes une académie, on forme les joueurs et on essaie de les placer quand ils ont un certain âge dans des équipes africaines ou européennes. Brefo est parti à l’ASEC où il a fait quelques bonnes années. Après, il a eu la chance de signer au Horoya. Pareil pour MANDELA qui est d’abord parti au Burkina Faso, où il a toujours fini meilleur buteur. Même chez nous, il a toujours été meilleur buteur quand il avait 12 ans. Ce sont deux garçons que j’ai bien aimé à cause de leur qualité. Aujourd’hui, je suis très content qu’ils retrouvent le Horoya.

Qu’est-ce qui fait la particularité d’Ocansey MANDELA ?
La différence entre les deux, c’est que MANDELA est un vrai buteur alors que Brefo est un passeur. MANDELA c’est un danger dans les seize mètres. C’est un garçon un peu difficile de caractère, mais ça fait partie de son talent. Je l’aime bien parce que c’est un bagarreur, malgré sa taille. Je me souviens, lorsque je l’ai présenté à l’ASFA au Burkina Faso, ils m’ont dit «  mais tu viens avec quel type de joueur là ? Qu’est-ce qu’on va faire avec un petit joueur comme ça ? … » Après, ils ont eu la réponse : il a fini meilleur buteur du Burkina.

Un mot également sur Brefo MENSAH ?
Brefo a aussi des qualités qui lui sont spécifiques, en même temps il a aussi ses défauts. Maintenant, c’est à son entraineur de les détecter. Sa qualité est qu’il a un pied gauche formidable. Il peut te donner des passes dans n’importe quelle position. Il peut de mettre des buts fabuleux sur coup franc. Ils ont tous deux des qualités, et je pense qu’ils vont beaucoup apporter au Horoya, surtout en Ligue des Champions.

Avez-vous entendu parler du projet du Horoya, puisqu’on parle d’académie ?
En Guinée, j’ai entendu que vous êtes  en train de construire une académie de première classe. Vous pourrez attirer les meilleurs joueurs dans quelques années. Je reste en stand-by pour un partenariat dans l’avenir entre notre académie WAFA et le HAC, en vue d’un partage d’expérience. Le Horoya sera le bienvenu chez nous.

More to explorer

Le Horoya AC a repris

Après une semaine de repos,  le Horoya AC a repris l’entraînement ce lundi matin  dans son QG au Stade du Général Lansana