Porter le maillot est un honneur, le mouiller est un devoir!

Ibrahima Aminata CONDE : « Nous travaillons pour être performants »

Ibrahima Aminata CONDE : « Nous travaillons pour être performants »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

«  J’ai bien commencé les entraînements avec mes coéquipiers. Je rentre, petit à petit,  dans le tempo du travail, sans trop de mal puisque je connaissais déjà la méthode de mon entraîneur et de tout son staff. Ce stage va beaucoup m’aider à me relancer, car passer quelques mois à la maison puis revenir pour reprendre une place n’est pas du tout facile. Avec la qualité de nos joueurs qui crée une véritable concurrence, chacun veut bien faire et toujours mieux jouer. Mais au rythme de deux séances par  jour à Yorokoguiya, sur les bons terrains mis à notre disposition, nous devons réussir à être performants »

Plus loin, Aminata  précise: « Je suis concentré sur tous ce que nos encadreurs nous donnent comme exercices. Je fais mon maximum pour être à la hauteur et pour leur rendre la monnaie. Nous avançons bien physiquement, et moi, personnellement, avec mon problème de nerf, je dois beaucoup travailler. C’est ce que je fais avec un bon contenu, avec beaucoup d’ateliers. Le terrain me manquait énormément et à mon retour, j’ai cru que je rêvais. Je dois aussi avouer que lorsque j’étais chez moi, à la maison, le discours du coach me manquait… »

Pour Alain DURANT, Ibrahima Aminata doit être patient et continuer à travailler, car son retour est une très bonne  chose pour lui et le groupe : « Vous savez, il vient de passer six mois à soigner sa blessure, mais ça fait déjà un petit bout de temps qu’il avait recommencé avec moi. Et puis, pendant le congé, il travaillait avec FADIGA, donc il a fait au moins deux mois avant ce stage. Il lui reste encore quelques mois pour retrouver sa forme optimale. Il travaille avec nous, c’est bien pour lui et bien aussi pour le groupe. Mais il faut qu’il soit patient et puis ça va venir… » a confié le coach Alain.

More to explorer

Pas de carton rouge pour les Matamkas

Dans sa « remontada » pour retrouver sa place dans le fauteuil de leader de Ligue 1, le Horoya AC a régulièrement disputé des

Quelques stats du Horoya AC

Depuis le coup de sifflet final du match contre la SOAR Académie sanctionné par une victoire (2-0), le coach Mamadou Lamine NDIAYE a donné congé aux