Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Le HAC démarre la semaine en s’oxygénant

Le HAC démarre la semaine en s’oxygénant

Le médecin chef du club Yamoussa Soriba SOUMAH nous a fait part de l’importance de l’oxygénation pour un club comme le Horoya AC, qui rentre d’un long voyage.
« Déjà l’oxygénation que nous pratiquons, c’est la manière d’accumuler l’oxygène pour faciliter la transfusion sanguine dans l’organisme. C’est pourquoi il est impératif après les efforts d’éliminer les micros éléments qui empêchent la circulation normale. Après un long trajet comme notre voyage au Gabon, on était obligé de commencer la semaine par cette étape pour permettre aux joueurs de récupérer. Cet exercice favorise la fluidité de leur circulation sanguine pour qu’ils reprennent les activités de façon normale, en vue de se sentir à l’aise. Vous savez la forêt est constituée d’arbres, lesquels réalisent la photosynthèse, en absorbant le gaz carbonique que nous émettons, tout en dégageant l’oxygène dont nous avons besoin. C’est pour cette raison que nous emmenons régulièrement les joueurs pour cet exercice… »
A la différence de beaucoup de clubs guinéens, ces séances d’oxygénation deviennent un rituel pour le Horoya AC depuis l’avènement de Victor ZVUNKA. Le Docteur SOUMAH en donne les raisons : « Nous sommes dans engagés dans beaucoup de compétitions, en Guinée mais aussi sur le tableau continental. Nous rentrons d’un voyage épuisant, car nous avons passé toute une journée à l’aéroport d’Abidjan, cela nous a fait perdre énormément d’énergie. Il fallait donc, selon les souhaits du coach, avant de reprendre les entrainements sur le terrain, faire un tour en forêt pour s’oxygéner. Voilà pourquoi nous avons adopté cette politique et j’avoue qu’elle nous a aidé »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp