Porter le maillot est un honneur, le mouiller est un devoir!

Des visites riches en enseignements

Des visites riches en enseignements

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

« Nous avons pris contact avec la société Palanga, une structure réellement ancrée dans les activités sportives au Portugal. Cette structure a été l’interface entre nous et nos interlocuteurs portugais. L’objectif était de venir toucher du doigt les réalités de ces grands clubs européens afin de nouer, pourquoi pas, des partenariats.

Et nous avons aussi pu rendre visite à de grands managers de football et certains clubs de première division, particulièrement celui du Sporting. Là, nous sommes allés voir l’académie où nous avons rencontrés l’entraineur de Primero d’Angola. Et c’est à ce moment, après nos entretiens avec ses gens-là, que nous avons compris qu’il était nécessaire pour nous de voyager  pour être en contact avec les clubs les plus huppés en Europe. Cela a éveillé notre conscience à travers leur professionnalisme.

Franchement, on s’est rendu compte que ces clubs sont de véritables et grandes entreprises commerciales dans l’industrie sportive. Donc nous leur avons dit qu’au retour au pays, nous allons faire un proposition de partenariat pour que ce contact soit régulier entre ces clubs et nous. Comme vous le savez, le Horoya AC est entrain de grandir et grandir c’est de répondre du mieux possible aux exigences du professionnalisme. Il s’agit d’aller vers l’autogestion autrement dit se prendre en charge concernant plusieurs activités. Franchement, je pense que ça été une porte d’entrée en Europe et pourquoi pas l’élargir vers d’autres grands européens…

Le partenariat sera-t-il axé uniquement sur l’équipement ?

Non, c’est un partenariat qui aura des couleurs diversifiées. Non seulement on pourra se retrouver dans le cadre d’échanges, de transferts des joueurs, également de formation des entraineurs et des cadres administratifs. Car il ne faut pas se voiler la face, ces clubs sont en avance à tous les niveaux. Donc être avec eux, ça va nous tirer vers le haut. De leur côté aussi, ils ont émis le souhait de voir ce partenariat se réaliser aussi rapidement que possible.

Pour finir, je dirai aux uns et autres de se mettre au travail afin de se perfectionner au quotidien. Car au vu de ce qui se passe dans les grands clubs européens, c’est un travail de tous les jours. Et si nous voulons que le Horoya aille de l’avant, chacun doit s’y mettre peu importe le poste qu’il occupe. On doit obligatoirement imiter ces grands clubs en adaptant notre effort bien aux conditions locales. Avec cet élan dans le travail, on pourra vraiment s’en sortir. »

 

More to explorer

Le Syli perd mais passe en 8èmes

Malgré sa défaite (2-1) face au Zimbabwé lors du dernier match de la poule B au Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, le