Porter le maillot est un honneur, le mouiller est un devoir!

Bassirou OUEDRAOGO écrit et remercie

Bassirou OUEDRAOGO écrit et remercie

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La lettre de Bassirou :

Reconnaître les actes d’un bienfaiteur est aussi un acte d’adoration de Dieu.
Devant l’opinion nationale et internationale, je tiens à exprimer mes plus vifs remerciements au propriétaire de mon club Mr Mamadou Antonio SOUARE pour son humanisme, en particulier son geste de soutien indéfectible envers ma personne.

Pour un juste rappel, j’ai été victime d’une grave blessure au mois de Mai 2018 lors de la rencontre de Horoya Athlètic Club contre AS Togo Port en C2.
Depuis cette date, mon club le Horoya AC, par l’entremise de son propriétaire Mr Mamadou Antonio et de son président Mr Soufiane SOUARE ne m’ont jamais lâché une seconde dans cette situation très difficile.

Ils m’ont pris en charge totalement et sont toujours montés au front pour sauver ma vie qui était en très grand danger. Il est donc l’heure donc pour moi de remercier ces bienfaiteurs.

Je vous remercie du plus profond de mon cœur. Seul Dieu pourra vous récompenser.
Car vous avez été si humanistes, religieux, croyants, sincères, loyaux et surtout reconnaissants envers votre employé que je suis, moi Bassirou OUEDRAOGO.

Je remercie également l’ensemble du personnel du Horoya Athlétic Club de Matam, ses fervents supporters qui m’ont toujours soutenu dans ce terrible moment de ma vie.

Je remercie aussi l’ensemble du public sportif guinéen et tous mes fans vivant en Guinée, au Burkina, en Afrique et dans le reste du monde. Vous avez toujours été à mes côtés pendant un moment où je me trouvais entre la vie et la mort.

J’espère bien que je vous reverrai très bientôt, mes dirigeants, mes anciens et nouveaux coéquipiers, mes supporters, mes fans du Horoya AC.

A très bientôt !

Bassirou OUEDRAOGO
Depuis le Maroc

More to explorer

Le Syli perd mais passe en 8èmes

Malgré sa défaite (2-1) face au Zimbabwé lors du dernier match de la poule B au Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, le