Porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir !

Abou Mangue CAMARA: «Il faut être intelligent et sérieux»

Abou Mangue CAMARA: «Il faut être intelligent et sérieux»

– Pour ta 1ère année au HAC, tu réalises le doublé coupe-championnat. Content?

Oui, bien sûr!  Ce doublé, c’est une  chose qui restera gravée à jamais dans ma tête. Je suis animé  d’un  sentiment de très grande satisfaction dans l’ensemble, car au finish le travail a payé

– Ton bilan personnel pendant cette saison ?

Moi je me dis que le bilan a été positif pour l’équipe, car c’est un travail collectif et non individuel. J’ai joué beaucoup de matches avec cette équipe, ce qui était mon rêve depuis longtemps.

–  Quel est ton meilleur souvenir et ton plus mauvais ?

 Mon meilleur souvenir durant cette saison c’était mon baptême du feu c’est à dire mon 1er match avec le HAC à Kamsar contre le CI Kamsar. Avant la rencontre déjà , je savais que je devrais commencer le match, et j’avoue que les premières  minutes m’ont beaucoup marqué. Et mon plus mauvais, c’était l’élimination aux portes des phases de poules de la ligue  africaine  contre le Zesco United de Zambie. On était à un but  de l’exploit pour se qualifier…malheureusement j’étais remplaçant ce jour-là

– Dans quels domaines devras-tu encore progresser la saison prochaine ?

 Je dois m’améliorer dans le replacement rapide pour pouvoir réduire l’espace lorsque je me retrouve face à l’adversaire

–  Quelle est ton ambition cette saison avec le HAC ?

 Elles sont nombreuses. D’abord voir l’équipe intégrer les phases de poules de la Ligue des champions. Ensuite, gagner une place de titulaire en travaillant comme il faut car tous les postes sont doublés , voir triplés avec des joueurs de qualité et seul le travail pourra payer. Ce n’est pas sorcier, il suffit d’être intelligent, faire ce que le coach te demande et être sérieux…

– Comment juges-tu le niveau des clubs guinéens ?

Il commence à s’améliorer par rapport aux années précédentes (5 ans en arrière) tout ça propulser grâce à l’arrivé des mécènes comme Messieurs Antonio SOUARE,  Bouba SAMPIL de l’AS Kaloum, KPC au Hafia FC, le Général Mathurin BANGOURA (CIK) , Almamy SYLLA (Satellite FC) etc….Aujourd’hui  le football demande une bonne politique sportive et surtout les moyens financiers pour atteindre des objectifs qu’on se fixe

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp